Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Justice = Ø

Source : | 7 mars 2013 |  Actualité | 1472 views

Nice, le 06 Mars 2013,

En 2011, Le Maroc a connu des changements majeurs.

La révision de la Constitution, la mise en place de structures nouvelles tant sur le plan politique, qu’économique et surtout social. Les prémices du changement sont là, néanmoins nous assistons dans la vie quotidienne à des actes qui démentent les espoirs de voir un Maroc juste et correct envers ses citoyens, ainsi le drame de la famille B. !

Un matin à 5 heures,  une ‘Jaguar’ arrivant à une vitesse folle percute violemment une ‘Golf’, pour en faire un bloc métallique.

Dans la ‘Golf’ se trouvait 3 personnes en direction de l’aéroport ; Une mère, sa fille et son fils qui devait prendre un vol pour les États-Unis où il réside. La brutalité du choc était telle, que ne survivra à l’accident que le fils. La mère et sa fille perdront la vie sur les lieux de l’accident.

Une police corrompue se rend sur les lieux et dresse un procès-verbal. Les deux victimes auront pour accueil le cimetière. Le fils comateux, est reçu en soin intensifs. Le conducteur du Jaguar âgé tout juste de 19ans est relaxé, il peut rentrer se coucher tranquillement après sa folle nuit blanche.

Ceci est un petit aperçu sur l’affaire de la famille B.

Le 05 mars 2013, le verdict annoncé, I.E et son avocat, tous deux, absents le jour du procès. I. savait-il déjà la décision de Monsieur le juge ?

Pour la famille des victimes, cette libération  accordée par Monsieur le juge est tout simplement une insulte et un coup dur à encaisser.

Peut-on blâmer cette famille de vouloir sauver son fils ? Ou plutôt l’honneur de la famille ? Pouvons-nous blâmer le destin ? Vaste débat. Soyons réaliste, il est évident que n’importe quelle famille riche ou pauvre ferait tout pour éviter la prison à son unique fils. Ce n’est pas pour autant que justice ne doit pas être faite, tout acte blâmable mérite sanction, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la vie, et la vie n’a pas de prix…

Qui est coupable alors?

Une chose est certaine nous sommes tous responsable!

Le ministère de la Justice, le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, le ministère de la Jeunesse…en premier lieu, sont tous concernés, et doivent d’urgence se concerter pour (ré)agir, mais nous ne pouvons- individuellement et collectivement – nous sentir exonérés de la souffrance des familles  qui chaque jour se font harceler , agresser voire violer . Information, sensibilisation, formation, éducation, répression… sont indispensables mais la Loi qui libère un coupable ayant tué deux âmes est inepte.

Les lois sont là pour protéger et non proposer des petits arrangements entre familles.

Il y a certes le rôle que peuvent jouer les institutions mais il y a également celui que chacun(e) d’entre nous, que chaque Citoyen(ne) Marocain(e) se doit d’assumer .Rien ne pourra se faire sans notre participation, rien ne pourra se faire sans nous !

C’est pour cela que personnellement je me suis engagé, c’est pour cela que je demande à chaque jeune de mon Pays de s’engager, pour que nous puissions œuvrer concrètement pour le changement et le progrès. Nous sommes l’avenir de notre Pays et cet avenir ne doit plus laisser de place à de tels drames qui privent injustement notre Nation de voir le progrès et la justice régnés !

Soyons correct, faisons la fête mais avec modération, évitons les problèmes, notre vie n’est rien qu’un passage, vivons la correctement.

Quotidien d’un jeune Marocain,
A.L


Pas de commentaires pour cet article “Justice = Ø”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara