Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

La réforme contre nature d’El Khalfi suscite l’ire du SNPM

Source : | 1 février 2014 |  Actualité | 479 views

834186284654-947734883418.png

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) se rebiffe contre les manœuvres du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, qui veut imposer sa propre vision de la réforme de l’audiovisuel en écartant les vrais représentants de ce secteur. Sans le citer nommément, le SNPM l’a mis en garde contre toute tentative de faire passer des lois réglementant le secteur de l’audiovisuel sans concertation avec les professionnels et les associations de la société civile qui portant jouissent de la crédibilité requise.   « Aucune partie, quelle qu’elle soit, n’a le droit ni la légitimité d’imposer des lois réglementant ce secteur, ou de faire passer ses propositions en les légitimant par un dialogue avec des parties qui ne représentent pas les vrais acteurs du secteur, et en excluant les professionnels, les organisations syndicales, associatives et des droits de l’Homme qui jouissent de la crédibilité, du militantisme et de la compétence idoines», a indiqué le SNPM dans un communiqué de presse. « Le syndicat ne peut rester impassible face aux manœuvres du ministre concernant ce dossier  qui intéresse, en premier lieu, le SNPM et les autres associations de la société civile», assure une source du ce syndicat.  Il y a quelques jours, Mustapha El Khalfi s’était réuni avec plusieurs associations non-représentatives pour préparer une journée d’étude qu’il  compte organiser au début du mois prochain, en excluant les professionnels du secteur qui ont milité depuis fort longtemps pour la  démocratisation du secteur de l’audiovisuel et sa soustraction à la mainmise de l’Exécutif. En effet, le SNPM n’a cessé de lutter depuis les années 90 pour la libéralisation de ce secteur et l’instauration d’un  régime de service public, l’adoption des principes de la transparence, de la bonne gouvernance et de l’égalité des chances, ainsi que pour la liaison entre la responsabilité et la reddition des comptes et la création d’un organe démocratique en vue de le réglementer à l’instar de ce qui se fait  dans les pays développés.Cette vision a été explicitée davantage dans le mémorandum présenté par le SNPM à la Commission pour la révision de la Constitution présidée par Abdellatif Menouni, et au cours de la journée d’étude qu’il a organisée le 19 décembre 2013. Cette rencontre a permis d’insister sur la nécessité de mettre en place « une feuille de route pour le secteur via l’organisation d’un dialogue national et un débat public auquel prennent part les institutions constitutionnelles, les professionnel du secteur, les ONG, les experts et les usagers concernés ». La journée d’étude a également rappelé la nécessité de l’indépendance de l’audiovisuel de toutes les parties qu’elles soient au pouvoir ou qu’elles appartiennent aux partis politiques, aux  groupes économiques ou autres. Il convient de rappeler que depuis son arrivée à la tête de ce département, le ministre pjdiste Mustapha El Khalfi a cherché à mettre la main sur le secteur de l’audiovisuel et l’imprégner de son idéologie. Le fameux cahier des charges élaboré en 2012 en est une preuve irréfutable.  


Pas de commentaires pour cet article “La réforme contre nature d’El Khalfi suscite l’ire du SNPM”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara