Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

L’Adrar des Ifoghas refuge de jihadistes radicaux résiste à l’assaut franco-tchadien

Source : | 2 mars 2013 |  Actualité, Monde | 666 views

375085278292-787688637508.png

Les soldats français et tchadiens affrontent désormais dans le nord-est du Mali des jihadistes déterminés qui refusent de céder du terrain dans cette zone montagneuse où se sont réfugiés les éléments les plus radicaux, selon le gouvernement et l’état-major des armées français. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a prévenu mercredi devant les députés que les opérations « se poursuivront pendant plusieurs semaines, le temps nécessaire pour mettre ces groupes hors d’état de nuire ». Elles se déroulent principalement « dans le Timétrine et la zone montagneuse de l’Adrar des Ifoghas, où se sont repliés des combattants d’Aqmi et d’Ansar Eddine, et dans la région de Gao » (Nord), où subsistent notamment des éléments du Mujao, a-t-il indiqué lors du débat sur l’avenir et le développement du Mali. Sur le terrain, 1.200 soldats français épaulés par 800 tchadiens poursuivent la traque des jihadistes et de leurs chefs dans la région de Tessalit, l’ultime localité reprise le 8 février aux islamistes, dans l’extrême nord-est du Mali. Les soldats maliens à leur côté leur servent essentiellement de guides. La principale zone d’opération se situe, selon l’état-major français, au sud-est de Tessalit, dans le massif des Ifoghas. Une zone encore vaste, d’environ 25 km sur 25 km, que les combattants islamistes tentent de tenir à tout prix. Un relief de gorges et de vallées encaissées, où l’ennemi peut se dissimuler. Abdelhamid Abou Zeid, l’un des principaux chefs d’Aqmi, figurerait parmi 40 autres islamistes tués au Nord du Mali, a affirmé jeudi une télévision privée algérienne, Ennahar TV. Le 22 février, 25 soldats tchadiens étaient tués lors d’un accrochage qui a fait, selon le bilan officiel tchadien, 93 morts dans le camp des islamistes. Des armes légères – fusils-mitrailleurs, mitrailleuses lourdes -, ont été saisies par les soldats français et des éléments des forces spéciales. Des stocks de vivres et de munitions que les islamistes avaient aménagés pour tenir le terrain sont régulièrement détruits par les avions et les hélicoptères de combat, selon les responsables français.


Pas de commentaires pour cet article “L’Adrar des Ifoghas refuge de jihadistes radicaux résiste à l’assaut franco-tchadien”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara