Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Saisie de plus de 143.000 psychotropes en provenance de l’Algérie

Source : | 14 août 2014 |  Actualité | 66 views

1015226900402-10548468101522.png

Plus de 143.000 comprimés psychotropes ont été saisis depuis début 2014 par les services de sécurité, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, soulignant que l’Algérie demeure le principal pourvoyeur de ces drogues, qui ont un impact dévastateur sur la santé et la sécurité des populations.  L’année 2013 a été marquée par la saisie de plus de 450.000 comprimés, ce qui avait amené les autorités marocaines à intensifier les efforts de lutte afin d’endiguer ce fléau venant de l’Algérie, a rappelé le ministre lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, et le ministre délégué à l’Intérieur, Cherki Drais, tenue suite aux déclarations des responsables algériens sur la lutte anti-drogue. Après avoir souligné que les autorités algériennes reconnaissent officiellement le développement de la culture de l’opium en Algérie, le ministre a appelé ce pays voisin à prendre dès à présent les mesures nécessaires afin d’éviter que cette drogue n’atteigne le Maroc comme c’est le cas pour les psychotropes, malheureusement beaucoup plus dangereux.  Il a, en outre, invité les autorités algériennes à s’inscrire dans «une démarche constructive pour lutter contre les crimes transfrontaliers, notamment, les trafics de drogue», soulignant que «dans tous les cas, le Maroc, en tant qu’Etat responsable, restera serein et ouvert dans sa démarche».  Le ministre s’est dit étonné que l’Algérie continue néanmoins de s’inscrire dans une logique d’accusation systématique à l’égard du Maroc au sujet de la lutte contre le trafic de drogue, une attitude d’autant plus incompréhensible que ce pays préside la sous-commission chargée de la lutte antidrogue au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA). Au lieu de réunir cette structure pour faire converger les efforts collectifs des pays de la région, le gouvernement algérien n’a pris aucune initiative, et opte plutôt, pour le dénigrement, a-t-il fait remarquer.  M. Hassad a mis l’accent, dans ce cadre, sur les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre la drogue, qui sont reconnus et loués par les partenaires régionaux et internationaux et ont suscité l’adhésion des pays du voisinage euro-méditerranéen et favorisé la constitution du G4 (Maroc, Espagne, France, Portugal). Le Conseil économique et social de l’ONU a élu le Maroc en avril dernier en tant que membre de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) pour un mandat de cinq ans.  L’OICS compte treize membres élus pour une période de cinq ans renouvelable. Il a été établi par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 suite à la fusion de deux organes: Le Comité central permanent des stupéfiants créé par la Convention internationale de l’opium de 1925 et de l’Organe de contrôle des stupéfiants créé par la Convention de 1931 pour limiter la fabrication et réglementer la distribution des stupéfiants.


Pas de commentaires pour cet article “Saisie de plus de 143.000 psychotropes en provenance de l’Algérie”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara