Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Une Iranienne bouscule la mainmise masculine de plus d’un demi-siècle en mathématiques

Source : | 13 août 2014 |  Actualité, Monde | 136 views

1014676897344-10543934101467.png

Une professeure d’origine iranienne Maryam Mirzakhani, 37 ans, est entrée dans l’histoire des sciences mercredi comme la première femme à se voir décerner la médaille Field, équivalent pour les mathématiques du prix Nobel pour les autres disciplines scientifiques. Enseignante à l’Université de Stanford en Californie, Maryam Mirzakhani est âgée de 37 ans, a été récompensée aux côtés de trois autres chercheurs, lors du Congrès international des mathématiciens qui se tient cette année à Séoul. Il s’agit d’Artur Avila, un Franco-Brésilien du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et Instituto Nacional de Matematica Pura e Aplicada, de Manjul Bhargava, un Américano-Canadien professeur à l’Université de Princeton, et de Martin Hairer, un Autrichien, chercheur à l’Université de Warwick en Grande-Bretagne. Depuis sa création en 1936, 56 lauréats ont reçu la médaille, décernée tous les quatre ans. « C’est un grand honneur. Je serai contente si cela encourage de jeunes scientifiques et mathématiciens femmes », a déclaré Maryam Mirzakhani, selon le site Internet de Stanford. « Je suis sûre qu’il y aura de nombreuses autres femmes qui remporteront ce genre de récompense dans les années à venir », a-t-elle ajouté. Née à Téhéran, Maryam Mirzakhani, a vécu en Iran jusqu’au début de son doctorat à l’Université de Harvard. Quand elle était petite, raconte-t-elle, son rêve était de devenir écrivain, mais elle a finalement concentré son enthousiasme sur la résolution de problèmes mathématiques. « C’est amusant, c’est comme résoudre un puzzle ou établir des rapprochements dans une affaire policière.  J’ai eu le sentiment que c’était quelque chose que je pouvais faire et j’ai voulu suivre ce chemin », commente-t-elle. Elle a été récompensée pour son travail sur la compréhension de la symétrie des surfaces incurvées.   


Pas de commentaires pour cet article “Une Iranienne bouscule la mainmise masculine de plus d’un demi-siècle en mathématiques”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara