Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Assurance catastropheLes oubliés du monde agricole

Source : | 4 février 2014 |  Faits divers | 490 views

PRÉSENT et avenir sont confrontés à de plus en plus de conséquences socioéconomiques, dues au climat. Le Congrès international sur l’assurance et la réassurance des risques agricoles, qui s’est tenu à Marrakech du 29 au 31 janvier 2014, était l’occasion d’en débattre. Invités par le Centre Africain des risques catastrophiques, près de 250 participants de plus de 40 pays ont répondu présent. Le premier constat fait par Simon Graye, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, pose le débat. L’assurance agricole représente environ 2% du PNB agricole dans les pays à hauts revenus, et moins de 0,1% dans les pays à faibles revenus.
Pour la Banque mondiale, l’heure a sonné de s’interroger sur les causes de cette faible pénétration de l’assurance agricole et sur les opportunités de partenariats entre les secteurs public et privé pour favoriser sa croissance. Graye complète son analyse en précisant que «75% de la population des pays en voie de développement vivent avec moins de 4 dollars par jour. Il ne s’agit pas seulement de faire sortir les individus de la pauvreté, mais de faire en sorte qu’ils ne retombent pas dans cette extrême pauvreté».
Dans ce sens, il rappelle que la Banque mondiale vient d’accorder au Maroc un prêt de 300 millions de dollars, destiné à la diversification des sources de revenus dans les zones rurales et à l’amélioration de la gestion des ressources naturelles. Ceci étant, quand les risques sont trop sévères, l’assurance et la réassurance tiennent un rôle clé.
Le Maroc joue là une carte essentielle de son économie, puisque le secteur agricole emploie 45% de la population active, notamment les ménages les plus pauvres, avec un faible taux de chômage de 4%, et représente de 14 à 25% de son PIB, selon la conjoncture climatique. Depuis septembre 2011, la multirisque climatique, proposée par la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA), couvre la filière des céréales et légumineuses contre la sécheresse, la grêle, le gel, les vents violents, les vents de sable et l’excès d’eau. C’est ce produit d’assurance qui sert de projet pilote à l’assurance paramétrique, dont l’objectif premier est d’améliorer le système de gestion des données. Deux autres produits d’assurance sont à l’étude pour couvrir l’arboriculture, les cultures maraîchères et la mortalité du bétail. En à peine un an, la multirisque climatique a rencontré un réel engouement auprès des céréaliers en couvrant plus de 300.000 hectares, le tiers des objectifs posés pour l’horizon 2015.
Le cas du continent africain dans son ensemble a été exposé par le président de l’Organisation des assurances africaines en Egypte, Abd El Raouf Kotb. De nombreux pays africains n’ont pas accès à l’assurance agricole. En cause, les ravages de politiques anciennes successives. Les innombrables opportunités offertes par les terres africaines ne sont pas exploitées, pourtant, des millions de personnes dépendent de l’agriculture pour survivre.
Il s’agit pour Kotb de passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture industrielle, avec pour cela, l’appui des pouvoirs publics et privés pour élargir la couverture assurantielle aux différents régimes. «Pour ce faire, il est primordial que les assurances africaines se joignent aux travaux». Car, à terme, «la réduction de la pauvreté en Afrique passera par davantage de cultures afin d’augmenter le taux des exportations, tout en préservant l’environnement”.

Stéphanie JACOB


Pas de commentaires pour cet article “Assurance catastropheLes oubliés du monde agricole”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara