Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Les équipementiers préparent leur salon

Source : | 31 janvier 2014 |  Actualité | 131 views

LES dates ont été fixées. C’est finalement du 23 au 25 avril que devra se tenir la première édition du Salon de la sous-traitance automobile de Tanger. Ce salon qu’organise l’Amica est un événement ouvert aux professionnels du secteur installés dans la Région et plus généralement à l’ensemble des opérateurs du tissu automobile marocain. Parmi ses partenaires figure la TFZ, le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Association des investisseurs de la zone franche et l’Agence marocaine de développement des investissements, entre autres partenaires industriels. La manifestation permettra d’effectuer une belle opération de  promotion du Maroc et de ses possibilités dans le secteur automobile, selon les organisateurs.
L’objectif est de rapprocher les donneurs d’ordre des sous-traitants potentiels afin d’aider au développement du secteur.
Le Salon prendra place aux portes de la zone franche aéroportuaire où est concentré l’essentiel de l’industrie automobile. Afin d’aider à concrétiser les discussions, les visiteurs professionnels pourront en moins de 15 minutes accéder aux installations des industriels à la zone franche, et en moins de 30 minutes au site de Renault à Melloussa.
Pour l’Amica, il s’agit de montrer le potentiel du Maroc et de la région Nord en la matière. L’implantation de Renault à Tanger a permis à elle seule d’attirer près de 150 unités de sous-traitance dans divers domaines. Le secteur dans sa totalité a pu générer en 2013 un chiffre d’affaires à l’export de près de 2,6 milliards d’euros, soit plus de 30 milliards de dirhams.
De nombreux opérateurs de l’industrie de l’équipement automobile ont été attirés par les atouts du Maroc. C’est le cas des fabricants de faisceaux de câbles comme Yazaki ou Delphi suivis par le reste de la filière pour arriver jusqu’aux emboutisseurs comme GMD ou Snop arrivés dans le sillage de Renault.
Mais il ne s’agit pas d’en rester là, ne cessent de répéter les opérateurs. Le Maroc et Tanger sont en effet dans le viseur de nombreux constructeurs et plusieurs d’entre eux ont intégré le pays dans leur liste de fournisseurs. L’objectif est de doper l’investissement dans le secteur de la sous-traitance, en fidélisant les gros opérateurs installés au Maroc. Et cela  en leur assurant un réseau de sous-traitants de deuxième et de troisième ordre. Un chantier sur lequel l’Amica entend se concentrer.

400 millions d’euros d’opportunités

LE Maroc a encore de la marge, c’est ce que pense l’Amica. En effet, l’Association marocaine de l’industrie et du commerce de l’automobile annonce, après analyse du secteur, que le potentiel à moyen terme du secteur peut se chiffrer à environ 400 millions d’euros supplémentaires (environ 4,5 milliards de dirhams). C’est le cas de plusieurs métiers comme la conception et réalisation de machines spéciales, d’outillages, d’emballages métalliques, plastique et cartons, d’équipements de protection individuelle, de formations et de prestations diverses. Mais c’est la logistique qui concentre une grande partie des espoirs avec un potentiel évalué de près de 100 millions d’euros. Mais ce ne serait là qu’une partie du gâteau. Le Maroc est à moins de 48 heures de route des plus grandes usines automobiles du sud de l’Europe, soit un potentiel de plus de 6 millions de véhicules par an.

De notre correspondant,
A. A.


Pas de commentaires pour cet article “Les équipementiers préparent leur salon”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara