Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Ukraine: L’opposition fait flancher le pouvoir

Source : | 29 janvier 2014 |  Politique | 232 views

Le Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, a présenté sa démission, mardi 28 janvier, dans l’espoir d’apaiser la tension politique que traverse ce pays depuis plusieurs semaines. «Aujourd’hui, la chose la plus importante est de préserver l’unité et l’intégrité de l’Ukraine», affirme Azarov. Selon la Constitution ukrainienne, en cas de démission du Premier ministre le gouvernement est automatiquement renouvelé. «Ce n’est pas la victoire, mais un pas vers la victoire», réagit Vitali Klitschko, un des leaders de l’opposition.
Au Parlement, une session extraordinaire s’est ouverte hier, pour acter la démission d’Azarov et débattre de l’abrogation des lois liberticides adoptées le 16 janvier contre les manifestations.
Le président Viktor Ianoukovitch, a de son côté proposé une amnistie des manifestants arrêtés ces derniers mois en échange de l’évacuation de tous les bâtiments publics occupés.
Au même moment, l’Union européenne et la Russie, qui s’accusent mutuellement d’ingérence en Ukraine, se retrouvent pour un sommet s’annonçant tendu. Le président russe, Vladimir Poutine, devrait se réunir hier à Bruxelles avec les principaux responsables de l’UE, dont Catherine Ashton, numéro un de la diplomatie européenne.
Cette dernière devrait se diriger ensuite vers Kiev ou elle doit rencontrer les deux camps.
Pour sa part, le vice-président américain, Joe Biden a mis en garde Ianoukovitch: «Décréter l’état d’urgence ou prendre toute autre mesure sécuritaire aussi sévère ne ferait qu’aggraver la situation».
La séance parlementaire extraordinaire, intervient sur fond de craintes d’un recours à une telle mesure dans la capitale ukrainienne, dont le centre s’est transformé en zone de guérilla urbaine avec ses barricades de neiges et ses opposants encagoulés et armés de bâtons.
Hors de Kiev, le siège de l’administration est occupé par les contestataires dans dix des 25 provinces du pays. Au cours d’un week-end marqué par l’extension des protestations dans les provinces de l’Est (russophones et traditionnellement rattachées à Moscou) et du Sud.
D’un autre côté, l’opposition, profitant du changement de rapport de force en sa faveur, veut désormais pousser le pouvoir à l’organisation d’une élection présidentielle anticipée: Viktor Ianoukovitch est sur la défensive.
Amine ATER


Pas de commentaires pour cet article “Ukraine: L’opposition fait flancher le pouvoir”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara