Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           

Un Monde Fou

Source : | 23 décembre 2013 |  Insolite | 218 views

■ Un hôtel de luxe pour chat
Les matous parisiens pourront bientôt bénéficier d’un hôtel spécialisé conçu pour leur confort! Gauthier Berdeaux, futur directeur de l’établissement, projette d’ouvrir en février prochain à Paris un hôtel pour les fauves de salon. Et cet ancien agent de communication, âgé aujourd’hui de 32 ans, n’a pas fait les choses à moitié. Le lieu comprendra des chambres adaptées aux chats d’appartement comportant des mezzanines et des plateformes afin que ses occupants puissent jouer, sauter, grimper et faire leurs griffes ainsi que des coussins confortables qui conviennent particulièrement aux longues siestes des félins. Et ce n’est pas tout! Pour se détendre, les chats auront aussi accès plusieurs heures par jour, par petits groupes de deux ou de trois et sous surveillance, à une grande salle de jeux de 20 m2. Un confort qui a cependant un prix. En effet, pour pouvoir partir sereinement en vacances, les maîtres devront débourser près de 25 euros par jour. En plus du propriétaire du centre, deux assistantes vétérinaires prendront soin des pensionnaires sept jours sur sept et 365 jours par an. Il ne manque plus pour Gauthier qu’à mettre la main sur les 12.500 euros nécessaires au lancement de l’affaire.■ Ils jouent les funambules à 380 mètres du sol
Les responsables de la station de ski Paradiski en Savoie ont vu les choses en grand pour fêter les dix ans du domaine skiable. Ils ont en effet mis à contribution deux des meilleurs funambules du monde, Julien Millot et Tancrède Melet, pour traverser une ligne téléphérique à 380 mètres du sol! Et pas n’importe laquelle! Il s’agit en effet d’un des plus grands téléphériques du monde, le Vanoise Express, qui a été construit sur deux niveaux. Les deux highliners se sont ainsi succédé sur cette sangle de 2,5 centimètres de largeur. Ils sont alors tour à tour parvenus au bout des 60 mètres qui séparaient les deux cabines. Un exercice dont la difficulté tient avant tout au manque de stabilité une fois debout sur la sangle. Mais les deux hommes ont dû combattre également la peur du vide. «On peut se faire très peur sans se faire très mal», a affirmé ainsi l’un des deux sportifs. Fort heureusement pour eux, les deux hommes étaient attachés à un harnais de sécurité, les préservant d’une éventuelle chute.


Pas de commentaires pour cet article “Un Monde Fou”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara