Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Vente Maroc Telecom: Etisalat veut plus

Source : | 15 novembre 2013 |  Economie | 370 views

L’accord définitif entre Etisalat et Vivendi pour l’acquisition de 53% du capital de Maroc Telecom marque la fin d’une première étape dans le changement d’actionnariat de l’opérateur télécom. Etisalat poursuit les négociations avec l’Etat qui détient encore 30% du capital pour entériner le deal. L’opérateur émirati va ensuite lancer une offre publique d’achat (OPA) sur les titres non détenus. Cette opération est obligatoire après le franchissement du seuil de participation de 40%. L’opération visera donc le flottant en Bourse, soit 17% du capital.
Avant même de procéder à une OPA, Etisalat voudrait se renforcer dans le capital et serait intéressé par la reprise d’une partie de la participation de l’Etat. L’affaire est-il réalisable? Etisalat semble vouloir s’adjuger un plus grand pouvoir de contrôle dans l’entreprise ce qui expliquerait en partie sa démarche. Le désengagement partiel de l’Etat dans Maroc Telecom ne serait pas une grande surprise.
En 2010, celui-ci avait prévu la cession de 8% du capital avant de faire marche arrière. Le dossier pourrait être de nouveau remis sur la table. Surtout que les comptes publics sont sous tension avec le creusement du déficit budgétaire. L’Etat envisage d’ailleurs une sortie sur le marché financier international pour couvrir une partie de ses importants besoins de financement. Si elle se concrétisait, ce sera la troisième opération en l’espace d’une année. Cependant, la mobilisation des recettes de privatisation est une option qui pourrait être préférée à la sortie à l’international.
Au regard du prix de cession des 53% de Vivendi, la vente de 8% du capital rapporterait 588 millions d’euros, l’équivalent de 6,5 milliards de DH. Une cession plus importante est peu probable. Maroc Telecom reste l’un des plus beaux actifs de l’Etat. Au-delà de sa contribution à l’impôt sur les sociétés et sur le revenu, l’opérateur génère une masse importante de dividendes pour l’Etat. Celui-ci prévoit 1,8 milliard de DH de dividendes à provenir de Maroc Telecom dans le projet de loi de Finances 2014.

F.  Fa.


Pas de commentaires pour cet article “Vente Maroc Telecom: Etisalat veut plus”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara