Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Industrie: Le point de vue de Bensalah

Source : | 15 novembre 2013 |  Economie | 267 views

«L’INDUSTRIE aujourd’hui a besoin d’une vision globale. Jusqu’à présent, l’idée dominante était de se doter d’une stratégie visant à placer le Maroc sur des métiers mondiaux exportateurs. C’était l’esprit du plan Emergence. Cela a donné d’assez bons résultats: nous sommes aujourd’hui dans les radars des donneurs d’ordre internationaux pour l’automobile, l’aéronautique, l’électronique ou encore le textile. Mais rien ne doit être statique. Il y a également l’autre industrie, celle qui produit pour le marché local et à l’export et qui produit tout autant de la valeur ajoutée, offre des postes de travail pérennes et présente des potentialités de croissance. Je parle là des nombreux autres secteurs comme l’agroalimentaire, les IMME, la plasturgie, la chimie-parachimie, etc. Ces secteurs ont également besoin d’une attention forte et particulière.
L’industrie aujourd’hui a besoin de trois leviers: une vision stratégique appuyée par un plan d’urgence, une lutte contre la concurrence déloyale qui fausse les règles de la compétitivité (informel, manque de normes, contrebande, sous-facturation) et une intégration dans les chantiers de développement économique du pays à travers la compensation industrielle. En ce sens, les investissements directs étrangers sont une excellente opportunité pour le Maroc. Ils devraient permettre la transmission d’un savoir-faire technologique aux entreprises locales et donner au Maroc l’opportunité d’élargir l’éventail de son offre locale et exportable.
On a souvent opposé, à tort, les industries exportatrices à celles qui produisent pour le local. Or, toutes les deux sont les pieds d’un seul corps, celui du socle économique d’un pays. L’industrie locale atténue l’intensité des importations et celle qui exporte fournit des devises. Toutes deux agissent dans la préservation des équilibres macro-économiques en même temps qu’elles fournissent emploi et valeur ajoutée produite sur le territoire.
Il faut donc préserver l’industrie marocaine également et notre réunion, du mercredi 13 novembre, avec le ministre de l’Industrie et du Commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, a été l’occasion de constater notre convergence de vue  sur cette question. Il est déterminé à l’accompagner et planche déjà avec ses équipes sur un ensemble de mesures à partager avec nous. L’industrie, aujourd’hui, offre 2,2 millions d’emplois, soit 21% des postes de travail, mais au cours des 4 dernières années, elle a détruit, en moyenne, 25.000 emplois annuellement. Il faut inverser la tendance».


Pas de commentaires pour cet article “Industrie: Le point de vue de Bensalah”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara