Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Les magistrats se rapprochent des médias

Source : | 29 juin 2012 |  Actualité, Economie | 422 views

p21_122.jpg

Malgré les fortes chaleurs de Marrakech, les médias ont répondu présents à la première session de communication initiée par la Cour de Cassation. Rapprocher les visions du pouvoir judiciaire et celui des médias. C’est l’objectif que s’est fixée cette session qui a démarré hier et dont les travaux s’achèvent aujourd’hui.  La rencontre tombe un an après l’adoption de la nouvelle Constitution qui consacre le droit d’accès à l’information  et que les autorités judiciaires sont aussi appelées à préserver et à protéger. La rencontre a été encadrée par des magistrats et des experts  et a opté pour un échange franc entre presse spécialisée en matière juridique et juges. Une occasion aussi  de mettre à niveau les connaissances des journalistes. « Nous voulons adopter des approches participatives et promouvoir les outils de dialogue pour jeter  les bases  d’une coopération de longue durée  entre la justice et  les médias», a annoncé d’emblée Mostafa Farès, président de la plus haute juridiction du Royaume. D’où cette session inscrite dans le cadre de tout un programme d’activités initiée par la Cour de Cassation. Ainsi, celle de Marrakech sera suivie par trois ou 4 autres  avant la tenue d’un congrès national pour évaluer ces échanges. Lesquels seront suivis, l’espèrent les deux parties, par la création d’une cellule composée de magistrats et de journalistes capable de produire un code d’éthique qui se baserait sur les fondamentaux : à savoir impartialité, indépendance,  formation et l’éducation des justiciables. Car c’est d’éthique qu’il s’agissait avec pour principal enjeu, la professionnalisation. «Auparavant, il faut instaurer une confiance et jeter les bases d’une coordination»,  observe Rachid Sadiki, conseiller auprès de la Cour de Cassation et une des chevilles ouvrières de ce programme de rencontre médias/magistrats.
Le code de la presse ne pouvait être oublié lors de cette rencontre. Les magistrats sont conscients de son imperfection mais ne peuvent  pas non plus faire abstraction de ce texte de loi. Ils restent toutefois vigilants. «Le code actuel porte un nombre de procédures à respecter pour l’audition d’un journaliste  par exemple. Et si celles-ci  ne sont pas respectées, le tribunal rejette tout simplement l’affaire», indique un magistrat. Sur les 640 affaires liées au délit de presse durant la période 2002-2011, 37 ont été rejetées pour vice de forme.

 

Badra BERRISSOULE


Pas de commentaires pour cet article “Les magistrats se rapprochent des médias”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara