Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Etrange grève à Casa Tram

Source : | 3 octobre 2013 |  Economie | 490 views

67494p10-45967494.png

Les salariés de Casa Tram ont mis leurs menaces à exécution. Le conflit social qui couvait depuis plusieurs semaines a fini par éclater. Hier mercredi 2 octobre, la quasi-totalité des employés (300 selon des estimations sur place) ont observé un sit-in devant le centre technique de Sidi Moumen, qui fait aussi office de terminus. Un mouvement qui se poursuivra 48 h, selon Mohamed Mitali, président de l’Union des fédérations nationales des chauffeurs et des professionnels du transport au Maroc (UFNCPT). «Et nous sommes prêts à rester ici s’ils ne répondent pas favorablement à nos revendications», poursuit Mitali.
La grève a été décidée par le syndicat suite à l’échec d’une médiation tentée par les services de la préfecture de Bernoussi, mardi 1er octobre. «Le syndicat a campé sur ses positions refusant le dialogue», déplore Thierry Durand, DG de Casa Tram qui estime que des revendications d’augmentation salariale de 50% sont loin d’être réalistes.Hier, l’impact de ce conflit sur la fréquence des trams a été palpable puisqu’un tiers seulement assurait le service minimum (13 sur 33), selon le management. D’ailleurs, les usagers l’ont constaté avec des retards allant jusqu’à 30 mn pour des lignes qui fonctionnaient normalement à 10 mn d’intervalle. Casa Tram a dû faire appel à du renfort  auprès de l’administration pour pourvoir faire circuler ses trams. «Nous nous sommes organisés quelques jours à l’avance pour parer à toute éventualité», explique Durand. Selon lui, les jeunes grévistes sont «manipulés par un syndicat qui a des visées secrètes: remplir les taxis et mettre moins de monde dans les trams». 
En effet, la mise en service du tram avait, rappelons-le, suscité la grogne des taxis drivers (www.leconomsite.com). 
Parmi les revendications du personnel figurent également l’augmentation des salaires (à 6.500 DH pour les conducteurs et 9.000 pour les agents de maîtrise), le 13e mois, primes de risque, de roulement… Afin d’apaiser les esprits, le management a procédé récemment à un réaménagement du temps de travail.
L’entreprise emploie 660 personnes, dont 400 sur le terrain (conducteurs, sécurité, contrôleurs…). Afin d’améliorer le climat social, le management a également décidé d’augmenter les plus bas salaires (notamment pour les agents de station, contrôleurs…), d’instaurer une prime panier, une mutuelle complémentaire…
A signaler que Casa Tram, qui essuie déjà un déficit de 140 millions de DH en 10 mois, risque de voir ses pertes se creuser davantage avec ce premier conflit social.

Aziza EL AFFAS


Pas de commentaires pour cet article “Etrange grève à Casa Tram”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara