Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Crise turco-syrienneBévue ou provocation du régime Al Assad?

Source : | 25 juin 2012 |  Actualité, Politique | 749 views

p44_19.jpg

Face à la nouvelle crise avec la Turquie, le gouvernement syrien, formé samedi dernier démarre son mandat sur une mauvaise note. Samedi et dimanche la tension était à son comble entre les deux pays. Depuis que son avion de chasse a été abattu par les forces syriennes, la Turquie multiplie les rencontres de haut niveau et les concertations avec ses alliés à l’international. Notamment les membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU. Jusqu’à présent, Ankara fait preuve de beaucoup de retenue dans ses propos. Elle assure aussi qu’elle ferait reconnaître ses droits en privilégiant la diplomatie. Certaines sources affirment que  le gouvernement Recep Tayyip Erdogan pourrait exiger des excuses formelles, et demander réparation à la Syrie, pour la chute de son F-4 Phantom, dont les deux pilotes sont toujours portés disparus. Suite à la demande de la Turquie, une réunion urgente de l’OTAN se tiendra mardi à Bruxelles.
Dimanche, le ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu, a confirmé que l’appareil, qui «n’avait aucune mission» et «qui n’a montré aucun signe d’hostilité», a violé momentanément l’espace aérien syrien. Il a ensuite été abattu dans l’espace aérien international à 13 mille nautiques de la Syrie. Le ministre turc, a également précisé que, l’avion effectuait une mission d’entraînement et de test d’un système de Radar en Méditerranée. Selon lui «les Syriens savaient bien qu’il s’agissait d’un avion militaire turc, et qu’ils connaissaient la nature de sa mission». Chose que les Syriens réprouvent. Ces derniers avaient indiqué vendredi que leurs forces avaient tiré sur «un objectif aérien non identifié survolant leurs eaux territoriales».
Avec cet incident, le régime de Bachar Al Assad s’enfonce et se compromet de plus en plus. Son nouveau gouvernement, formé de 34 ministres ne trouve pas grâce aux yeux de l’opposition syrienne et de la communauté internationale. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, de plus en plus de soldats syriens font défection, et des milliers de manifestants défilent chaque jour dans plusieurs villes. Face à cette situation le régime accentue la répression et les violences. Désormais, chaque jour on compte une centaine de morts dans le pays, dont une majorité de civils. Pas plus tard que samedi dernier, 116 personnes ont été tuées dont 77 civils. Dimanche, la journée a démarré dans un bain de sang, environ 16 soldats ont péri à l’aube, dans des combats avec des rebelles à Daret Azza.

A. NA


Pas de commentaires pour cet article “Crise turco-syrienneBévue ou provocation du régime Al Assad?”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara