Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Après Chypre, le Luxembourg?

Source : | 28 mars 2013 |  Monde | 346 views

40085p11-24440085.png

Est-ce la contagion? Après Chypre, c’est le Luxembourg qui est montré du doigt. Il faut dire que le pays est réputé pour sa fiscalité avantageuse et son secret bancaire. D’autant plus que le secteur financier assure un tiers du PIB et des recettes fiscales. Pour les analystes, le modèle économique du Grand-duché est mis en cause pour la taille démesurée des dépôts des particuliers et des entreprises. Quant au ratio, il est supérieur à 500% du PIB, bien plus important encore qu’à Chypre. Le phénomène concerne aussi la zone euro, comme tient à la préciser le député allemand Joachim Poss, vice-président du groupe parlementaire du SPD au Bundestag. Il ne cache pas d’ailleurs «les risques et les dangers des pays de la zone euro dont le modèle économique est basé sur un secteur financier surdimensionné». Pour lui, la crise chypriote doit montrer aux dirigeants qu’on  «ne gonfle pas le secteur financier artificiellement, entre autres à travers un dumping fiscal». La déclaration du gouvernement luxembourgeois ne s’est pas fait attendre. C’est dans un communiqué que les autorités ont récusé toute comparaison entre Chypre et Luxembourg sur la taille de leur secteur financier par rapport à la richesse nationale. Et c’est Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg et ancien patron de l’Eurogroupe qui prend la défense tout en soulignant : «le caractère fondamentalement international du secteur financier luxembourgeois au sein de la zone euro. Ce qui fait de lui un point d’entrée important pour les investissements dans la zone euro». Les autorités luxembourgeoises défendent leur image par des données chiffrées. Celles-ci montrent que le secteur bancaire compte 141 banques de 26 pays, l’Allemagne arrivant largement en tête devant la France et la Suisse.
La liste des avantages ne s’arrètent pas là. Le Grand-duché bénéficie de la meilleure notation soit  triple A et sa dette tourne autour de 20%, de très loin la plus basse de la zone euro. Son déficit public est largement sous la barre des 3% imposés par Bruxelles.
Ceci est-il convaincant? «L’évolution du secteur financier du Luxembourg est ambiguë», estime pour sa part Gaston Reinesch, le nouveau président de la Banque centrale du pays. Il juge ainsi inquiétante la baisse de 5% du produit net bancaire entre 2011 et 2012.

F. Z. T.


Pas de commentaires pour cet article “Après Chypre, le Luxembourg?”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara