Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Brèves Internationales

Source : | 28 mars 2013 |  Monde | 129 views

• France: L’Insee table sur une croissance zéro
Le PIB français s’est replié de 0,3% au quatrième trimestre 2012 et la croissance est restée nulle sur l’année avec un pouvoir d’achat en baisse pour les ménages. C’est ce qu’a confirmé, hier mercredi 27 mars, l’Institut national de la statistique et des études économiques. Pour 2013, l’Insee ne table que sur une très légère amélioration, avec une croissance zéro au premier trimestre et de 0,1% au deuxième.

• Italie/FMI: Grand risque sur le système bancaire
Le système bancaire en Italie a montré des signes de résistance. Mais, il reste sous la menace de la récession dans le pays et d’une aggravation de la crise de la dette, a estimé le FMI dans un rapport publié mardi 26 mars. «La récession se traduit par une faible rentabilité des banques et une dégradation de la qualité des prêts», a indiqué le Fonds qui précise que les menaces les plus fortes pèsent sur les banques détenant une grande quantité de titres de dette italienne. Ces établissements restent exposés à des pertes et à des coûts de financement plus élevés si le rendement des obligations du Trésor italien augmentait de manière importante en cas de nouveaux doutes sur la solvabilité du pays, selon les auteurs du rapport.

• Caixa Bank réduit les suppressions d’emplois
La première banque espagnole par les actifs Caixa Bank est parvenue, hier 27 mars, à un accord avec les syndicats pour réduire de 3.000 à 2.600 le nombre d’emplois supprimés dans le cadre de sa restructuration. De plus, l’ajustement des effectifs se fera sans licenciements forcés, à travers des départs volontaires et des mesures de mobilité géographique.
Caixa Bank avait dévoilé ce plan social fin février, qui représente une réduction d’un peu moins de 10% de ses effectifs. Ceci dans un contexte de restructuration du secteur bancaire et après avoir racheté deux établissements en difficulté, Banca Civica et Banco de Valencia.

• Les migrants privilégient les marchés émergents
En touchant 3% de la population mondiale, les migrations internationales ont triplé en quarante ans et concernent à présent toutes les régions du monde, selon les Echos France. Ils sont 240 millions à migrer à travers le monde, c’est environ 50 millions de plus qu’au début des années 2000. Situation économique, régime politique, conflit… sont autant des raisons avancées pour l’exode. Les destinations, elles, sont diverses. Outre les pôles traditionnels (USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Europe), les pays émergents sont donnés comme de nouvelles zones d’accueil. En ce qui concerne, les transferts de fonds vers le pays d’origine, leurs montants ont atteint 351 milliards de dollars en 2011 contre 325 milliards en 2010. Ils restent donc comme un levier de développement économique.

• Catastrophes naturelles: Swiss Re comptabilise les pertes
Les catastrophes naturelles ou causées par l’homme ont occasionné des pertes économiques de 186 milliards de dollars en 2012 au niveau mondial. C’est ce qui ressort d’une étude publiée, hier mercredi 27 mars, par le réassureur helvétique Swiss Re. La facture que devront payer les assureurs suite à ces catastrophes s’élève à 77 milliards de dollars. Ce montant reste toutefois nettement inférieur à l’année précédente qui avait été marquée par un nombre record de tremblements de terre ainsi que par le vaste tsunami qui s’était abattu sur les côtes du Japon. En 2011, les pertes assurées avaient totalisé 126 milliards de dollars, a rappelé l’étude de Swiss Re.

• Zone OCDE: Hausse des coûts unitaires de la main-d’œuvre
La croissance des coûts unitaires de la main d’œuvre (CUM) accélère à 0,6% dans la zone OCDE au quatrième trimestre de 2012, après une variation de 0,2% au troisième trimestre, selon un communiqué de l’OCDE. Globalement, la croissance de la rémunération du travail par unité de main d’œuvre ralentit légèrement (à 0,3%, après 0,4% au troisième trimestre). Mais ce ralentissement est plus que compensé par celui, significatif, de la productivité du travail (moins 0,3% par rapport à plus 0,2% au trimestre précédent). Ces mêmes facteurs (un léger ralentissement de la hausse des salaires mais une baisse de la productivité du travail) expliquent l’évolution des CUM dans la zone euro (0,5%), aux Etats-Unis (1%) et au Canada (0,4%). La productivité du travail est en baisse aux Etats-Unis (moins 0,6%), au Canada (moins 0,4%) et dans la zone euro (moins 0,3%).


Pas de commentaires pour cet article “Brèves Internationales”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara