Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Dakhla: La nouvelle Mecque du kitesurf

Source : | 28 mars 2013 |  Société | 178 views

40068p23-23340068.png

Du sable blanc, une mer bleu d’azur, une température moyenne et un vent fort et régulier. Ce sont là les arguments qui poussent la PKRA (l’Association des kites riders professionnels) à organiser une étape de son World tour à Dakhla. Après les éditions réussies de 2009, 2011 et 2012, la 4e édition de l’étape de Dakhla, qui a donné le la du circuit mondial cette année, a fait un tabac. Pendant les 6 jours qu’a duré la compétition, du 19 au 14 mars, plus de 70 raiders venus des 4 coins du globe se sont affrontés sur le wave et le freestyle, les deux principales étapes de la compétition. Le wave, ou la compétition sur les vagues, est une étape dans le circuit spécial «vagues», qui a son classement officiel mondial. Elle s’est tenue sur le côté ouvert de l’Atlantique. Ce sont l’Espagnol Alex Pastor et la Polonaise Karolina Winkowska qui sont montés sur les premières marches des podiums masculin et féminin dans cette catégorie. Le freestyle, lui, a eu lieu sur la baie de Dakhla, un site paradisiaque qui offre une plage sans vagues, et donc propice à toutes sortes de figures de kitesurf. Côté femmes, la néerlandaise Jalou Langeree a remporté cette épreuve. Et c’est Kevin Lageree, son frère, qui a gagné le trophée masculin. Des gains importants pour le classement international, mais non négligeables non plus d’un point de vue financier. En wave, le price money était de 10.000 dollars, et il a atteint les 42.000 dollars pour le freestyle, épreuve reine du tournoi.
Hamid Chabar, wali de la région de Oued-Eddahab-Lagouira, Leila Ouachi, directrice de ce tournoi, et bien d’autres personnalités de la région, ont répondu présent de l’ouverture au closing de cette étape de la PKRA kiteboarding world cup 2013.
Quelque 13 Marocains étaient présents lors de ce tournoi, et se sont confrontés à leurs pairs venus, entre autres, des Pays-Bas, de la Nouvelle-Zélande, d’Espagne, d’Italie, d’Autriche, du Brésil, de la Pologne, d’Aruba, de Grande-Bretagne, d’Australie, de Russie, de République dominicaine, d’Afrique du Sud et de Tunisie. Mais ces jeunes férus marocains ne pourront plus vivre leur passion de manière aléatoire. Ils sont désormais dans l’obligation de devenir membres (et donc de cotiser) à la Fédération royale marocaine de voile, pour pouvoir être agréés à participer aux compétitions officielles… ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde.

Un site touristique par excellence

La ville de Dakhla vit essentiellement de pêche, mais le tourisme est sa deuxième entrée d’argent. Les sports de glisse, comme le windsurf ou le kitesurf, y sont pour quelque chose. Mais la ville a aussi pour elle un site paradisiaque. Entre la dune blanche, l’île aux dragons, la baie, la mer Atlantique, et bien d’autres trésors, les visiteurs ont de quoi faire. Côté hébergement, la ville dispose d’une des plus importantes offres de la région du sud. L’hôtel historique de la ville, c’est le Sahara Regency. Mais avec le temps, l’offre s’est diversifiée. Il y a des maisons d’hôtes, mais aussi des endroits à couper le souffle, comme Dakhla Altitude ou Océan Vagabond, avec accès direct à la mer. Il ne faut pas rater l’occasion pour goûter aux délicieuses huîtres de la région, sur le port de préférence.

Rime AIT EL HAJ


Pas de commentaires pour cet article “Dakhla: La nouvelle Mecque du kitesurf”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara