Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Médicaments: Pénurie dans les hôpitaux

Source : | 7 mars 2013 |  Economie | 405 views

37949p11-23437949.png

Le constat est alarmant. Presque tous les hôpitaux du Maroc sont en manque de médicaments, y compris les services des urgences. C’est du moins ce qu’a souligné Ali Lotfi, secrétaire général de l’Organisation démocratique du travail (ODT), qui a tiré la sonnette d’alarme, en déplorant «l’absence d’une véritable politique du médicament au Maroc». Les actions menées par El Haussaine Louardi, ministre de la Santé dans ce domaine, dont l’une des mesures phares est la baisse des prix de certains produits, ne semblent pas suffisantes à ses yeux. Pour lui, «il est inadmissible qu’un directeur d’hôpital confirme cette pénurie». Car il s’agit de sauver la vie des patients qui arrivent souvent en état d’urgence, «et qui ne trouvent pas les médicaments nécessaires pour être soignés», a souligné Lotfi. Mieux, Louardi lui-même a «évoqué à maintes reprises le constat alarmant de la situation des médicaments dans les hôpitaux, dont de grands stocks sont périmés», comme l’a rappelé ce syndicaliste. Cependant, «rien n’a été fait jusque-là pour résoudre cette situation», a-t-il ajouté. Contacté par L’Economiste, le ministre de la Santé est resté injoignable. Aujourd’hui, «tous les hôpitaux du Maroc gèrent leur activité en fonction du stock des années 2010 et 2011», a fait savoir le SG de l’ODT. Il a rappelé que l’année dernière a «été marquée par un grand problème lié au fait que le budget des médicaments a été détourné pour régler la facture des sociétés qui avaient approvisionné le ministère en vaccins».
Pire, même «les budgets des structures de prévention ont connu une baisse considérable, passant de 180.000 DH à 30.000 DH par unité», a-t-il ajouté. Aujourd’hui, la situation ne semble pas s’améliorer. «Aucun hôpital n’a encore reçu son budget des médicaments. Les 4 grands CHU attendent également le visa du ministère des Finances pour activer les marchés d’approvisionnement», a fait savoir Lotfi. Ainsi, ces centres hospitaliers ne pourraient recevoir le nouveau stock de médicaments qu’à partir de juin ou de juillet prochains, sachant que la réception des commandes prend généralement trois mois. Entre-temps, «les hôpitaux gèrent le reliquat des années passées, et généralement ils se retrouvent avec des tonnes de produits périmés», a noté le SG de l’ODT. Ceci est inadmissible selon plusieurs observateurs. Surtout que «tous les hôpitaux doivent disposer d’un stock de sécurité, comme cela est pratiqué à travers le monde». Ce syndicaliste pointe des défaillances au niveau de la gestion et de l’approvisionnement, «qui doit être effectué au début de l’année». Or, «il arrive souvent qu’on reçoit à la fin de l’année des médicaments dont nous n’avons pas besoin», a affirmé Lotfi.

M. A. M.


Pas de commentaires pour cet article “Médicaments: Pénurie dans les hôpitaux”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara