Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Oujda/alimentation en eau potableLes canaux défectueux réparés

Source : | 7 mars 2013 |  Actualité | 1144 views

37935p15b-3137935.png

Comme nous l’avions signalé dans notre édition n° 3847 du 15 août 2012, les fuites observées sur des tronçons d’adduction d’eau  potable entre le barrage Machraâ Hamadi et Oujda avaient causé un gaspillage en ressources d’eau soulevant un ensemble de questions sur la qualité des travaux exécutés. L’ONEE et la société  soumissionnaire se rejetaient alors la responsabilité. Ce qui a poussé l’ONEE à recourir à trois expertises nationale et internationale pour spécifier les responsabilités. D’après plusieurs techniciens, la défaillance est due à une corrosion précoce des canaux à cause d’une présence hors normes de salinité. C’est la qualité des matériaux de fabrication qui est mise en cause. Ce litige n’a pas laissé les responsables territoriaux locaux ainsi que ceux de l’ONEE indifférents. Le wali de la région veille personnellement sur l’avancement des travaux pour remédier aux coupures en eau potable observées l’été dernier. Les travaux de réfection ont été lancés en septembre et  seront achevés au cours de ce mois. C’est ce qu’a affirmé à L’Economiste  Noureddine Dehmani, directeur régional (secteur de l’eau) de l’ONEE dans l’Oriental. Les travaux qui ont nécessité 48 millions de DH concernent trois tronçons de confortement sur une longueur de huit kilomètres. Parallèlement et par souci de rationnaliser les actions de sécurisation de l’alimentation en eau potable des villes d’Oujda, Taourirt, Laâyoune Sidi Mellouk, plusieurs visites de terrains sont effectuées par l’ensemble des départements concernés, notamment le comité de vigilance préfectoral, pour s’enquérir de l’état d’avancement des opérations programmées. Ces visites ont permis aussi de constater que le complexe des barrages Mohammed V et Mechraâ Hammadi affiche un taux de remplissage de 96% garantissant ainsi une disponibilité des ressources en eau couvrant les besoins en eau potable de la ville de Oujda et les zones limitrophes pour plus de deux ans. Par ailleurs et dans l’objectif de sécuriser davantage l’alimentation d’Oujda et de la localité de Bni Drar, des efforts sont déployés pour renforcer la capacité de production d’eau à partir des ressources souterraines par la réalisation de six nouveaux forages de secours dont trois sont déjà en cours d’exécution.
La qualité de l’eau distribuée a aussi été abordée lors de la visite de station de traitement qui comprend une prise d’eau brute au niveau du barrage Machraâ Hammadi. Une première conduite d’adduction vers Oujda sur 20 km relie le barrage à la station de traitement, alors qu’une seconde conduite d’eau traitée de 80 km assure la desserte d’Oujda. La troisième conduite, longue  de 33 km, alimente Taourirt. L’ensemble de ces canaux est relié à quatre stations de pompage et de reprise, une station de traitement de 970 l/s et des réservoirs de 400, 4.000 et 10.000 m3.

De notre correspondant, Ali KHARROUBI


Pas de commentaires pour cet article “Oujda/alimentation en eau potableLes canaux défectueux réparés”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara