Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Hugo Chavez enterre le «socialisme bolivarien»

Source : | 7 mars 2013 |  Actualité, Politique | 498 views

37917p29-22437917.png

Caracas est en deuil. L’homme qui gouverne le Venezuela depuis 15 ans a perdu son dernier combat, celui contre le cancer. Hugo Chavez, dictateur démagogue pour certains, figure de la résistance altermondialiste pour d’autres, ne laissait aucun observateur indifférent. Alors que la Chine, l’Iran et la Russie pleurent la mort «d’une figure révolutionnaire et un bastion de la résistance à l’impérialisme», les premières réactions sont toutefois venues de la Maison Blanche, alors que les USA ne le portaient pas vraiment en haute estime. Une heure à peine après l’annonce du décès du président vénézuelién. Un communiqué laconique, en évitant toute condoléance, annonce «le soutien des Etats-Unis au peuple du Venezuela». 
Une attitude qui ne surprend guère, car depuis son arrivée au pouvoir, Chavez affiche une forte hostilité envers l’administration des États-Unis et ce qu’il qualifie d’impérialisme américain. Il a accusé le gouvernement américain de comploter pour perpétuer l’hégémonie de son pays en Amérique latine, et pour y arriver, de vouloir renverser son gouvernement. En mars 2004, il porte plainte contre les États-Unis auprès de l’Organisation des États américains (OEA), les accusant d’avoir participé au putsch de 2002. Il dit avoir de nombreuses preuves de leur participation qui concerneraient, entre autres, la présence de navires de guerre de l’US Navy dans les eaux territoriales vénézuéliennes. Le 15 septembre 2005, lors du sommet du 60e anniversaire de l’ONU, il déclare qu’il faut transférer cette organisation: « Nous proposons que le siège des Nations unies quitte un pays qui ne respecte pas les résolutions de l’Assemblée générale». Il annonce ensuite, lors d’une émission de télévision de la chaîne américaine ABC, que les États-Unis veulent envahir le Venezuela. Le 20 septembre 2006, lors d’un discours à l’Assemblée générale de l’ONU, il qualifie le président américain de «menteur», de «tyran» et de «diable». Il avait auparavant parlé de George Bush comme d’un «âne» ou d’un «ivrogne».
Le 13 septembre 2006, il exprime publiquement ses doutes portant sur la version du gouvernement américain des attentats du 11 septembre en s’interrogeant sur un possible dynamitage des tours jumelles et l’usage d’un missile pour frapper le Pentagone: «Un avion serait tombé sur le Pentagone. Mensonge! À moins que ce soit un avion invisible!». Sa déclaration est concomitante à une résolution du Parlement vénézuélien demandant au président Bush des éclaircissements sur sa version des attentats.
Sa politique visait à concilier des positions marxisantes –l’égalité et la distribution de richesses– avec un nationalisme fervent inspiré de Simon Bolivar, héros des luttes pour l’indépendance sud-américaine au XI Xe siècle. Pendant deux ans, il connaît une popularité sans précédent et est réélu avec près de 60% des suffrages. Le gouvernement américain, à qui Hugo Chavez attribue la responsabilité du coup d’Etat, restera toujours la cible privilégiée de ses longs discours, même si à partir de 2008 ses critiques contre le président démocrate Barack Obama  seront bien moins virulentes que contre son prédécesseur, le républicain George W. Bush.
Ses ennemis politiques, mais aussi un front patronal et syndical, des évêques catholiques et certains officiers de l’armée dénoncent cependant sa politique «populiste». Les partenaires sociaux estiment que ses réformes, notamment une redistribution aux plus démunis des terres agricoles inoccupées et le contrôle de l’Etat sur l’industrie pétrolière, provoquent le chômage et la fuite des investisseurs.

Abdessamad NAIMI


Pas de commentaires pour cet article “Hugo Chavez enterre le «socialisme bolivarien»”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara