Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Syrie: Montée en puissance de la rébellion?

Source : | 6 mars 2013 |  Actualité, Politique | 558 views

37803p30-11337803.png

LA situation en Syrie est on ne peut plus ambigüe. Il semblerait que la rébellion est en train de prendre le dessus, lentement mais sûrement.
Après la prise de Raqa, (voir L’Economiste n°3981 du mardi 5 mars), les insurgés ont diffusé, le 05 mars, une vidéo montrant Hassan Jalili, gouverneur, et Souleiman Soulaimane secrétaire général du parti Baas au pouvoir dans la province. Il s’agit là des deux plus hauts dirigeants du régime à avoir été capturés par les rebelles. «Tout ce que nous voulons, c’est nous débarrasser du régime» déclare un rebelle sur cette vidéo, diffusée par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (Osdh). La prise de Raqa est saluée comme étant la plus grande victoire des antis Bachar deuis le début de la révolution. Pourtant, il reste de nombreux foyers de résistance, et l’armée régulière n’a pas été réellement chassée de ce territoire. Les troupes et les milices du président continuent à se battre. Les rebelles ont besoin de renforts, mais il n’est pas certain que ceux-ci puissent arriver à destination. Par ailleurs, l’armée de Bachar El Assad a réagi par des bombardements et des tirs, infligeant des dégâts substantiels à l’opposition. Cette armée a même redoublé de zèle à Homs (alias la «capitale de la révolution»), dont elle détient 80% des territoires, dans le but de la contrôler sans partage.
Un militant dans la vieille ville de Homs évoque de lourdes pertes dans les deux camps, et des un «déluge de balles».
Autant les rebelles semblent fiers de leur coup à Raqa, autant la situation sur le terrain peut prêter à confusion. D’ailleurs, Bachar el Assad estime que l’opposition à son régime jouait ses dernières cartes. Il souligne les dissidences qui filtrent parmi les membres de l’opposition en exil, comme étant une preuve de l’incapacité des rebelles à prendre le pouvoir.
Pour autant, si la communication vaut son pesant d’or, dans ce bras de fer, tout tourne autour de l’armement. Les Etats Unis ne font pas assez confiance aux rebelles pour les armer, et craignent que les armes ne tombent entre de mauvaises mains. Ils prennent pourtant acte du fait qu’ils sont armés par l’Arabie Saoudite et le Qatar, et estiment que «l’opposition légitime et modérée» reçoit bien ce dont elle a besoin. L’armée de Bachar, elle, est notamment approvisionnée par la Russie, et ses munitions ne semblent pas s’épuiser avec le temps.

Rime AIT EL HAJ


Pas de commentaires pour cet article “Syrie: Montée en puissance de la rébellion?”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara