Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

La Tunisie au bord de l’implosion

Source : | 5 mars 2013 |  Actualité, Politique | 460 views

37691p26-17937691.png

Les conséquences du meurtre de Chokri Belaid continuent à se faire sentir, un mois plus tard. Après l’aggravation de la crise politique dans le pays, c’est aujourd’hui toute l’économie du pays qui est impactée. Selon l’analyse de la situation actuelle faite par la Banque centrale tunisienne, l’affermissement des indicateurs positifs de la reprise graduelle du rythme de la croissance est menacé. Pourtant, après la récession de la première année de la révolution, Ennahda s’est targué d’une croissance de 3,6%, soit 0,1% de plus que les prévisions. L’assassinat de Belaid a complètement chamboulé le scénario de l’amélioration progressive. Standard and Poor’s a été la première à sonner l’alarme, en abaissant la note souveraine du pays à BB-, en plus d’une perspective négative. Moody’s lui a emboîté le pas moins de deux semaines plus tard, plaçant le pays dans la catégorie spéculative. Dans chacun des cas, le meurtre de l’opposant au pouvoir et l’instabilité majeure qui en a découlé sont cités. Tous les projecteurs sont désormais braqués sur la nouvelle formation gouvernementale d’Ali Larayedh, actuel Premier ministre. Le Fonds monétaire international, qui devait accorder à la Tunisie un plan d’aide de 1,78 milliard de dollars pour soutenir la transition, a gelé sa conclusion jusqu’à la mise en place de ce nouveau gouvernement.
En attendant, le climat des affaires reste morbide. Si le manque de visibilité perdure, la Banque centrale tunisienne prévoit que la situation d’attentisme et de prudences observée chez les opérateurs économiques pourrait exacerber les pressions sur les équilibres financiers internes et externes. Une baisse de l’activité économique impacterait négativement le chômage, qui cristallise lui-même toutes les tensions sociales. Un cercle vicieux. Par ailleurs, la montée du salafisme dans le pays met en péril les rentrées du tourisme, qui représentent 7% du PIB et quelques 400.000 emplois.

Rime AIT EL HAJ


Pas de commentaires pour cet article “La Tunisie au bord de l’implosion”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara