Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Mali : l’Aqmi décapitée?

Source : | 4 mars 2013 |  Politique | 577 views

Mokhtar Belmokhtar, chef de la brigade des Moulathamine, aurait été abattu samedi 2 mars dans le Nord du Mali. C’est en effet ce que rapporte un communiqué de l’armée tchadienne qui suit de près l’annonce du président Idriss Déby Itno, faisant état de la mort du plus radical des chefs de l’AQMI : Abdelhamid Abou Zeid des suites de violents combats situés près de la frontière algérienne. Ainsi, les forces tchadiennes au Mali affirment avoir détruit la principale base des jihadistes dans la vallée d’Ametetai, samedi dernier. Celles-ci confirment la mort de plusieurs terroristes dont Mokhtar Belmokhtar, cerveau de la prise d’otages du site gazier d’In Amenas mercredi 16 janvier, au cours de laquelle 37 ressortissants étrangers avaient été abattus.
S’il est confirmé, le décès de Belmokhtar a été salué par le président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine. «Ce serait un rude revers pour l’ensemble des jihadistes opérant dans la région », a déclaré Edgar Royce.
Par ailleurs, le Wall Street Journal annonçait début février que de hauts responsables militaires et certains services de renseignement américains envisageaient d’inscrire Mokhtar Belmokhtar sur une liste secrète des personnes à «tuer».
Seulement, ces annonces de décès sont à prendre avec des pincettes puisque aucune des deux morts n’a, pour l’instant, été confirmée par les gouvernements algérien et français. D’ailleurs, aucun réseau islamiste, ni même l’AQMI ou Al-Qaïda centrale n’ont confirmé ces informations. Or, l’expérience montre que les djihadistes ne cachent jamais leurs morts et en font immédiatement un martyr pour mieux mobiliser les troupes.
Quoi qu’il en soit, l’annonce de ces deux morts relance les inquiétudes sur les otages français au Sahel dont au moins six sont détenus par Aqmi. Matthieu Guidère, professeur d’islamologie à l’université Toulouse 2, estime que «quand les jihadistes sont attaqués, les représailles sur les otages sont quasi systématiques». Par ailleurs, samedi matin, la France a compté son 3ème mort parmi les soldats déployés au Mali.

Sanaa EDDAÏF
 


Pas de commentaires pour cet article “Mali : l’Aqmi décapitée?”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara