Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Palestine: L’UE condamne l’expansionnisme israélien

Source : | 1 mars 2013 |  Politique | 420 views

Israël a-t-il perdu de son influence auprès de ses alliés? Après les dissidences entre Barack Obama et Benyamin Netanyahou, c’est aujourd’hui au tour de l’Union européenne d’afficher son mécontentement quant à la politique d’expansion menée par l’Etat hébreu. Un rapport publié le 27 février décrit la construction de logements à Jérusalem Est occupée et annexée comme une «menace pour une solution à deux Etats». En effet, cette solution a pour condition sine qua non que «Jérusalem devienne la future capitale des deux Etats, Israël et la Palestine». Pourtant, «Israël perpétue activement son annexion illégale de Jérusalem», rendant les négociations plus ardues, voire impraticables. Et ce ne doit certainement pas être un hasard. L’Etat hébreu estime que Jérusalem est sa capitale «unifiée et indivisible», là où la communauté internationale ne reconnaît pas l’annexion de la partie orientale occupée de la ville, depuis 1967. Pour autant, 200.000 Israéliens y vivent, alors qu’il s’agit de la capitale de l’Etat auquel les Palestiniens aspirent.
Le rapport de l’Union européenne s’attaque particulièrement à la colonisation du flanc sud de Jérusalem, qui pourrait créer «un tampon effectif entre Jérusalem Est et la Cisjordanie (Bethléem) d’ici fin 2013». Le projet surnommé E1, qui «diviserait la Cisjordanie en deux parties séparées, nord et sud», est aussi pointé du doigt. D’autres injustices ont aussi été soulignées par les consuls de l’UE. Ainsi, bien que les Palestiniens représentent 37% de la population de Jérusalem, «la municipalité ne dépense pas plus de 10% de son budget total dans les zones palestiniennes».
L’Union préconise notamment d’ «empêcher les transactions financières, de les décourager, d’informer sur leurs conséquences problématiques». Et cela même lorsqu’il s’agit d’investissements étrangers directs «en faveur des infrastructures et des services dans les colonies». Par ailleurs, les 27 chefs d’Etat de l’UE sont priés de ne pas accorder le traitement préférentiel convenu aux produits israéliens à ceux fabriqués dans les colonies. 
Dans le même temps, le président français, François Hollande, a sommé John Kerry, nouveau chef de la diplomatie américaine de «réengager les Etats-Unis sur ce dossier» israélo-palestinien totalement bloqué depuis plus de deux ans. L’«inertie» américaine sur ce dossier aurait été un important catalyseur du vote français fin novembre en faveur du statut de la Palestine comme «Etat observateur» à l’ONU, contre l’avis de Washington et d’Israël.

Rime AIT EL HAJ


Pas de commentaires pour cet article “Palestine: L’UE condamne l’expansionnisme israélien”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara