Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Brèves Internationales

Source : | 31 janvier 2013 |  Monde | 303 views

• Economie espagnole: Peu d’embellie prévue en 2013
En 2012, l’économie espagnole a enregistré un repli de 1,37%. C’est mieux que prévu par le gouvernement, malgré une aggravation de la récession au quatrième trimestre, selon les chiffres provisoires publiés, hier mercredi 30 janvier, par l’Institut national de la statistique. Ce chiffre est conforme aux prévisions du Fonds monétaire international qui attendait une baisse de 1,4% et légèrement inférieur à celles du gouvernement espagnol qui tablait, lui, sur une diminution de 1,5%.
Dans ce contexte, la prévision officielle d’une baisse de 0,5% du PIB en 2013, avec un retour à la croissance au second semestre, semble d’ores et déjà dépassée. Le FMI voit de son côté l’économie espagnole se contracter de 1,5% cette année, soit davantage qu’en 2012, avant une croissance de 0,8% en 2014. Pour certains analystes, 2014 ne sera toujours pas l’année de la sortie de la récession pour le pays.

• Réduction de la mortalité infantile et maternelle: Bon point pour le Maroc
Six pays de la région de la Méditerranée orientale sont déjà parvenus à des taux de réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans. Ils vont au-delà des cibles fixées pour les OMD, à savoir une réduction de cette mortalité de plus de deux tiers, selon des informations de l’OMS.
Quatre de ces pays (Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Liban et Oman) ainsi que Bahreïn et le Qatar ont des taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans inférieurs ou égaux à 10 pour 1.000 naissances vivantes. Cinq autres pays de la région, dont l’Egypte et le Maroc, sont sur le point de réaliser l’OMD 4 (Réduire la mortalité infantile et post-infantile).
Certains pays (Afghanistan et Iraq) semblent accélérer leur progrès tandis que d’autres sont au point mort (Somalie). En ce qui concerne l’OMD 5 (Améliorer la santé maternelle), deux pays seulement (l’Egypte et le Maroc) sont en passe de réaliser la réduction de la mortalité maternelle de trois quarts.

• Mali: Kidal, le dernier bastion des islamistes libéré

Après Sevaré, Gao et Tombouctou, la ville de Kidal, la dernière grande ville du Nord est désormais sous contrôle des forces françaises et maliennes depuis le 29 janvier dernier. Contrairement aux autres villes qui sont tombées sous l’action militaire française, Kidal, était sous «le contrôle» des éléments du Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA) et de la nouvelle dissidence du groupe Ansar Dine, le MIA (mouvement islamique de l’Azawad). Tout indique que l’on va vers une cohabitation entre les éléments du MNLA et du MIA et les forces coalisées (France, CEDEAO et Tchad) pour sécuriser Kidal, abandonnée par Iyad Ag Ghaly (ex-rebelle touareg), et chef de Ansar Dine, groupe islamiste armé allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ces deux groupes ont d’ailleurs affirmé leur vive hostilité à la présence de soldats maliens, craignant des exactions contre les communautés arabe et touaregs. Les risques de représailles sont réels au point où le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault a appelé à l’envoi rapide d’observateurs internationaux.


Pas de commentaires pour cet article “Brèves Internationales”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara