Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           

Un Monde Fou

Source : | 20 décembre 2012 |  Insolite | 439 views

■ Prison pour celle qui n’a travaillé que 6 jours en 9 ans
Qu’on se le dise, les faux certificats mènent tout droit en prison. En tout cas, cette infirmière italienne en a fait les frais. Elle a été condamnée à deux ans de réclusion ferme pour avoir travaillé six jours seulement en neuf ans, grâce à de faux certificats de maladie et de grossesse. Elle a également été condamnée à payer 25.000 euros de dédommagement à son hôpital, rapporte l’édition locale du quotidien La Republica.
Selon la même source, un gynécologue d’un autre hôpital, également visé par une enquête de la justice, lui aurait fourni des attestations pour deux grossesses soit-disant à risque de complication, mais l’infirmière n’aurait en réalité jamais été enceinte. La peine de deux ans de prison et de 25.000 euros d’amende ne concerne que le volet des fausses grossesses, celui des fausses maladies devant être jugé dans un procès à part. La femme, dont c’est la première condamnation devrait purger sa peine sous le régime de l’assignation à résidence.

■ Condamnée pour possession d’os humains
Une Suédoise de 37 ans a été condamnée pour « violation du repos des morts » à une obligation de soins psychiatriques pour avoir collectionné des os humains. Le tribunal de Göteborg (ouest) a indiqué ne pas avoir de preuves montrant que la prévenue, toxicomane et sans emploi, aurait utilisé les ossements « pour diverses activités sexuelles », contrairement à ce que soutenait l’accusation. Cette femme se défendait d’être nécrophile, même si elle s’est dite intéressée par le sujet. « Assembler des morceaux de squelettes est un délit, puisque la femme n’en avait pas l’autorisation, reconstituer un squelette, avoir des fragments de squelette dans des sacs en plastique quand on va faire ses courses, c’est aussi un délit », a estimé la cour dans sa décision. La femme a agi « de manière offensante » pour les ossements et « en connaissance de cause », a ajouté le tribunal. Elle est également condamnée pour possession illégale d’armes à feu, seul point sur lequel elle reconnaissait sa culpabilité. « Je suis intéressée par la médecine légale, je brûle de curiosité pour l’ostéologie. J’ai des photographies de personnes mortes », a-t-elle reconnu dans un entretien publié par le journal local Göteborgs-Posten.

Synthèse AFP


Pas de commentaires pour cet article “Un Monde Fou”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara