Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

PLF: «Le gouvernement a manqué de vision, de courage et de cohésion»

Source : | 16 novembre 2020 |  Actualité, Economie | 148 views

 «La contribution de solidarité est une bonne idée, voire une obligation citoyenne pour contrer l’effet du Covid-19. Mais, si pour les sociétés qui réalisent des profits, elle est acceptable, il en va autrement pour les personnes physiques. Il fallait voir aussi du côté des dépenses fiscales », a noté le président de la Commission des finances de la Chambre des conseillers, Rahal Mekkaoui (Ph. Bziouat)Marge de manœuvre du gouvernement réduite, absence de vision politique, … les griefs de Rahal Mekkaoui contre le PLF 2021 sont multiples. Le président de la Commission des Finances de la Chambre des conseillers et membre du comité exécutif de l’Istiqlal  ne dissimule pas sa déception. L’examen démarre mardi chez les conseillers.- L’Economiste: La Commission des finances que vous présidez démarre l’examen du PLF  mardi prochain. Que peut y apporter de plus la Chambre des conseillers?- Rahal Mekkaoui: De par sa composition, la Chambre des conseillers porte un autre regard sur le projet de loi de finances. La présence des représentants des syndicats, du patronat, des collectivités territoriales et des chambres professionnelles permet de faire la lumière sur certains aspects à caractère économique et social. La nature du débat et le nombre d’amendements, souvent proposés et adoptés par les conseillers, en témoignent. Même si pour le projet de cette année, les chances d’apporter des modifications, me paraissent minimes au regard de la marge de manœuvre du gouvernement.- Quelle est votre appréciation globale du texte?- Je partage l’avis du parti de l’Istiqlal qui estime que le projet de loi de finances proposé par l’exécutif n’est pas à la hauteur, ni de la situation de crise actuelle, ni des ambitions de reprise économique et de protection sociale voulues par le Souverain lors de ces derniers discours, notamment celui de l’ouverture de la session d’automne du Parlement.- Pensez-vous que le gouvernement a manqué de vision?- Une partie importante de la population, touchée de plein fouet par la crise sanitaire et ses conséquences, ne s’est pas retrouvée dans le PLF 2021. Je pense notamment aux 500.000 nouveaux chômeurs qui ont perdu leurs emplois cette année, en plus de ceux qui étaient sur le marché avant l’avènement du Covid-19. Une pensée aussi pour les petites et moyennes entreprises qui peuvent jouer un rôle important dans la reprise. Mais, hélas, elles ont été oubliées par le projet si on exclut une petite mesure sans effets. Sans compter les artisans, le secteur informel, les autres activités les plus impactées telles que le tourisme.En bref, le gouvernement a manqué de vision, de courage et de cohésion pour redonner l’espoir dont les Marocains ont besoin aujourd’hui. Le PLF compte plus de déclarations d’intention que de mesures concrètes pour la reprise économique, la protection sociale et la mise en place de la base du futur modèle de développement.- Ce texte a-t-il une portée politique?- Comme dernier projet de loi de finances de ce gouvernement, on s’attendait à y voir l’achèvement des chantiers du programme gouvernemental tel que présenté devant le Parlement en 2017. Or, le PLF n’y fait aucunement référence. C’est dire le gap flagrant entre les promesses et la dure réalité économique et sociale. La situation, très critique avant l’épisode du Covid-19, avec des taux de croissances a minima, un chômage en hausse, une dette qui menace la souveraineté économique du pays, s’est dégradée davantage cette année, sans que le gouvernement ne puisse la maîtriser. Les conflits au sein de la majorité et le manque de leadership ont fait rater à notre pays 5 années où des réformes structurantes auraient pu être entamées. La réforme fiscale, celle des retraites, de l’administration, la couverture médicale pour les indépendants, la régionalisation avancée, la politique de l’eau, la charte d’investissement pour ne citer que quelques uns des chantiers ratés de cet exécutif à cause de l’absence d’initiative et de cohésion.- C’est la dernière année de ce gouvernement. Le PLF devait-il refléter son bilan?- Le bilan est à faire par rapport à ses promesses de départ. Le gouvernement n’a pas atteint les taux de croissance de 5,5%, le chômage n’est pas à 8,5 %, la dette du Trésor a largement dépassé le niveau de  60% du PIB pour augmenter à 76% du PIB. Même avant le Covid-19, le gouvernement  n’a réalisé, ne serait-ce qu’une partie de ses engagement majeurs. Pendant la pandémie, la gestion de la crise a été d’un grand amateurisme et d’une flagrante improvisation. Sur les grands chantiers promis par ce gouvernement, plus de 70 projets importants n’ont même pas été entamés. D’autres ont été ratés ou à peine fait l’objet d’un début de réflexion. En somme, le bilan de ce gouvernement est plus que décevant.Propos recueillis par Mohamed CHAOUI                                                                              Contribution de solidarité «Une obligation citoyenne»Au sujet de la contribution de solidarité, Rahal Mekkaoui estime que «dans le principe, c’est une bonne idée et même une obligation citoyenne pour contrer l’effet du Covid-19». Mais, poursuit-il, si pour les sociétés qui réalisent des profits, la contribution de solidarité est acceptable, il en va autrement pour les personnes physiques. «La barre de 10.000 DH nets par mois est dure pour la classe moyenne qui a vu son pouvoir d’achat se dégrader durant la dernière décennie». D’un autre côté, juge Mekkaoui, «le gouvernement aurait été bien avisé d’aller voir du côté des dépenses fiscales, évaluées aujourd’hui à près de 29 milliards de DH pour générer des recettes importantes». 


Pas de commentaires pour cet article “PLF: «Le gouvernement a manqué de vision, de courage et de cohésion»”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara