Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Autoroutes du Maroc : Des chantiers menés de front, malgré la conjoncture

Source : | 15 octobre 2020 |  Actualité, Economie | 134 views

L’une des nouvelles gares de péage au niveau de Berrechid. L’axe Casa-Berrechid est un point de transit de tout le flux nord-sud du Royaume (Ph. Jarfi)Autoroutes du Maroc met les bouchées doubles pour la livraison de ses chantiers en cours. Malgré une perte du chiffre d’affaires évaluée à 437 millions de DH au 1er semestre 2020, les projets prioritaires ont été maintenus, voire accélérés. La crise du Covid-19 a certes impacté directement le trafic autoroutier et par conséquent les recettes de péage. Mais la période de confinement a été mise à profit, bénéficiant de la chute du trafic (plus de 80%). «Sur l’axe Casa-Berrachid, nous sommes en avance par rapport au calendrier initial grâce à la mobilisation des ouvriers durant cette période», affirme Omar Sikkal, DG d’ADM Projet, filiale technique d’ADM(1). Sur ce tronçon très fréquenté, les travaux sont menés sur plusieurs fronts : triplement des voies, nouvelles gares de péage, échangeurs, passerelles piétons, surélévation des ponts existants…L’axe Casa-Berrechid constitue, rappelons-le, le premier tronçon de l’autoroute Casa-Agadir, et Casa-Béni Mellal. C’est aussi un point névralgique de transit de tout le flux nord-sud du Royaume, qui relie également la capitale économique du pays à l’aéroport Mohammed V.ADM a initié un vaste programme de transformation visant à industrialiser l’exploitation de son réseau autoroutier sur cet axe. Il a donc été décidé de revoir le système de péage sur ce tronçon, passant au système de péage fermé au lieu du système ouvert actuel. Autrement dit pour les usagers de l’axe Casablanca, Marrakech, Béni Mellal et Agadir, le voyage entre le point de départ et d’arrivée se fera sans arrêt. «La nouvelle architecture des gares de péage permettra de fluidifier le trafic sur le tronçon autoroutier Casa-Berrechid,  réduire la durée du trajet et procurer plus de sécurité et de confort usagers, le tout en gardant les mêmes tarifs», souligne Sikkal. ADM, à travers sa filiale d’expertise technique ADM Projet, a réussi à réaliser ce chantier dans un délai record de 5 mois tout en réduisant au maximum la gêne sur la circulation, et ce malgré un trafic atteignant les 70.000 véhicules/jour en moyenne. aLe projet d’élargissement à 2×3 voies de l’autoroute Casa-Berrechid représente l’un des chantiers d’aménagement les plus structurants et complexes gérés actuellement par ADM. Son budget global est  estimé à 1,7 milliard de DH  (Ph. Jarfi)A noter que le projet a permis la création et le maintien en pleine crise sanitaire de 110 postes d’emploi. «Nous sommes fiers de présenter aujourd’hui ce projet de grande envergure intégralement réalisé par des opérateurs nationaux, avec un investissement global de 40 millions de DH», poursuit le management. Parmi les chantiers prioritaires sur ce même axe, figure l’élargissement à 2×3 voies et de l’autoroute de contournement de Casablanca, qui a démarré en 2016, mobilisant un budget d’environ 400 millions de DH (financé par ADM et réalisé entièrement par des entreprises marocaines). Les travaux de la deuxième phase de ce grand projet ont, rappelons-le, été lancés en juin dernier. Le projet d’élargissement 2×3 voies concerne des sections autoroutières à fort trafic. Il a été scindé en 4 lots sur un total de près de 57 km (allant de Aïn Harrouda à Berrechid). Le 1er lot, qui s’étend d’Aïn Harrouda à l’échangeur de Tit Mellil, a été attribué à l’entreprise Houar. Le second de Tit Mellil à la bifurcation de Lissasfa  est en cours d’attribution. Il en est de même pour le lot 3, allant de l’échangeur de Sidi Maârouf à la gare de péage de Bouskoura. Quant au lot 4 (Bouskoura/Berrechid), il a été attribué au groupe Mojazine. Au 12 octobre 2020, l’état d’avancement des travaux du lot 4 a atteint 68%, en avance de 94% par rapport à la planification initiale. Les nouveaux métiers Le télépéage, comme mode de paiement, représente aujourd’hui 50% par rapport aux autres modes. Avec un réseau autoroutier de 1.800 km fréquenté quotidiennement par 400.000 véhicules/jour, l’exploitant vient de franchir le cap de 1  million d’utilisateurs du Pass Jawaz. Mais quel est le devenir d’un millier d’agents travaillant dans les gares de péage? En fait, la digitalisation et l’industrialisation complète des filières de péage et de maintenance ont donné naissance à de nouveaux métiers, soit autant d’opportunités de reconversion pour les agents de péage. Parmi ces nouveaux métiers, on peut citer ceux de conducteur péage, manager principal trafic, conducteur maintenance, conducteur commercial, conducteur sécurité des biens, des personnes et des clients-usagers, conducteur entretien courant, conducteur inspection des ouvrages…  ADM Académie est l’entité de formation à travers laquelle cette reconversion s’opère.  _______________(1) C’était lors d’une visite du chantier de 2 nouvelles gares de péage au niveau de Berrechid. Aziza EL AFFAS


Pas de commentaires pour cet article “Autoroutes du Maroc : Des chantiers menés de front, malgré la conjoncture”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara