Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Art: L’univers flamboyant de Mohamed Hitouf

Source : | 13 octobre 2020 |  Actualité, Economie | 56 views

Mohamed Hitouf est un artiste joyeux. Et s’il fallait le prouver, il suffit de jeter un œil sur ses tableaux polychromes. Le cinquantenaire au visage juvénile, qui grâce à son art découvert il y a 25 ans, avoue avoir gardé son âme d’enfant. Une peinture qui s’est imposée à lui un jour, comme une évidence.«Je n’avais jamais pris des cours de dessin, mais je savais au fond de moi, que la peinture intuitivement, allait faire irruption dans ma vie. J’ai alors pris un pinceau et me suis laissé porté par les mouvements que je réalisais, des visages ont commencé alors à prendre forme comme par enchantement… Depuis, j’ai conservé mon style, le même univers qui est toujours le mien», raconte Mohamed Hitouf.En 1982, Bac option «Maths et Technique» en poche, le jeune Marrakchi rejoint très vite le monde du travail et opte pour l’enseignement en tant qu’instituteur vacataire. Il donnera des cours dans plusieurs écoles de sa région natale «Oulad Dlim», «Imintanoute», «Guemassa» et se passionne pour son métier en établissement scolaire. Il ira même quelques années plus tard, à créer sa propre école primaire «Amal» afin de partager sa passion pour la peinture et la sculpture avec les enfants.«J’ai économisé ces 25 dernières années afin de créer ma propre école il y a 3 ans à Marrakech. C’est un petit établissement que j’ai recouvert de mes peintures, nous avons même fait des dessins sur les murs avec les enfants. Je souhaite leur insuffler cet amour pour l’art, car je suis intimement convaincu que celui-ci rend heureux. Il est une ode au bonheur et à la liberté», se réjouit Hitouf.Les tableaux de l’artiste sont exposés dans son atelier situé à 20 km de Marrakech mais également au sein du Riad «Assmitou» à Essaouira. Pour les prix, ils oscillent entre 200 et 30.000 DH pour les grands formats muraux.«Les prix de mes œuvres sont très raisonnables, car je n’ai jamais souhaité être riche, je fais cela pour mon propre plaisir et je suis heureux de rendre les gens heureux» ajoute-t-il. L’artiste qui n’a jamais fondé de famille explique qu’il a toujours aimé les enfants et que son école est une manière aussi de leur donner tout l’amour qu’il leur porte. Des enfants, qu’il considère comme les siens et à qui il transmet le savoir à travers l’art.«Je me suis aperçu que les enfants apprenaient plus vite en s’amusant, j’ai donc développé des modules d’apprentissage avec la peinture et la sculpture, les résultats sont époustouflants», argue-t-il.Si la plupart de ces tableaux sont en couleurs, certains sont en noir et blanc, car le peintre s’adapte également à la demande de ses clients même si sa préférence va à l’endroit de ses œuvres chatoyantes, qu’il décrit comme étant des sources de voyage intérieur et d’évasion. L’artiste s’inspire du travail de l’américain Tom Fedro, de l’espagnol Picasso et de la marocaine Chaabia, même s’il estime avoir son propre univers qu’il partage avec les 200 enfants de son école primaire.                                                                      Du rêve d’enfant, au rêve d’adulteNé le 14 novembre 1962 à Marrakech, Mohamed Hitouf est le benjamin de 5 enfants. Avec 4 sœurs aînées, il baigne dans un univers de femmes, qui ont toujours veillé sur lui avec amour et délicatesse.Après la mort de son père qui officiait dans les rangs des forces de l’armée royale, il rejoint rapidement le monde professionnel afin de subvenir aux besoins de sa famille. Il fera plusieurs «petits boulots» mais reste toujours attiré par ses véritables passions: La peinture, la sculpture et les arts décoratifs.Il se cherche pendant quelque temps, visite des musées à l’étranger, voyage un peu partout dans le monde et quand il retrouve sa ville natale, il achète une toile et des tubes de gouache et commence à peindre. Très vite, des visages abstraits aux éclatantes couleurs vont très vite venir à sa rencontre. Inspiré par des peintres comme Chaabia, Laglaoui, Tom Fedro, et Claude Gauthier, il réalisera son rêve d’enfant:  être un artiste peintre et sculpteur. Mohamed Hitouf espère réaliser à présent son rêve d’adulte, exposer ses tableaux dans les plus grandes galeries internationales.Ghizlaine BADRI


Pas de commentaires pour cet article “Art: L’univers flamboyant de Mohamed Hitouf”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara