Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Formule E: Marrakech, course d’apprentissage pour Nissan

Source : | 5 mars 2020 |  Actualité, Economie | 687 views

En dépit des 4e et 9e places décrochées par ses pilotes Sebastien Buemi et Oliver Rolland, l’écurie peut repartir confiante de Marrakech où elle a pu grappiller une place au classement des équipes (Ph. Mokhtari)Le week-end marrakchi aurait pu mieux se terminer pour l’écurie Nissan e-dams. Les pilotes du team nippon, le suisse, Sebastien Buemi et le britannique Oliver Rolland qui fondaient d’énormes espoirs pour cette 3e étape du champion­nat du monde des voitures électriques (Formule e) tenue le week-end dernier à Marrakech, sont tout de même parvenus à se placer respectivement 4e et 9e.Pour­tant, comme le confie Michael Carcamo, directeur mondial des sports mécaniques de Nissan, «fort de la performance réalisée récemment à Mexico, tous les ingrédients étaient réunis pour réussir notre course à Marrakech».Et pour cause, le circuit international automobile Moulay El Hassan est bien apprécié par les pilotes Nissan e-dams, qui pour la première saison de l’écurie en for­mule e en 2019 avaient bien figuré. Buemi avait, pour rappel, dominé les qualifica­tions, tandis que Olivier Rowland avait terminé quatrième le plus rapide lors de la première séance d’essais libres. Buemi était finalement parvenu à commencer la course en pole position l’année suivante.S’il ne s’agit certainement pas du meil­leur résultat pour le team, il sera ainsi par­venu à emmagasiner un tas d’informations et à remonter à la 4e place du classement des écuries totalisant 57 points. D’autant plus que l’équipe Nissan a participé égale­ment au cours de ce week-end à une séance Rookie Test, le lendemain de la course, avec Mitsunori Takaboshi et Jann Marden­borough, les pilotes de réserve et d’essai. A noter que depuis son entrée dans ce cham­pionnat, Nissan edams a couru 63 courses, gagné 16 fois et remporté 33 podiums.Au-delà de l’aspect sportif de la Formule e, Nissan considère ce championnat comme une plate-forme pour accélérer l’adoption des véhicules électriques. Il contribue à ac­célérer ce processus par le transfert des tech­nologies développées sur les circuits vers les routes.Son ambition est de «prouver la puissance et les performances de sa techno­logie électrique zéro émission et partager sa vision Nissan Intelligent Mobility». Une technologie structurée autour de trois axes d’innovation qui anticipent la façon dont les véhicules seront alimentés, conduits, et intégrés à la société dans le futur.Sur le plan commercial, le Maroc reste l’un des marchés africains les plus promet­teurs pour Nissan. D’après Mehmet Emre Doğueri, DG de Nissan Turquie et Afrique du Nord entre autres, le constructeur, qui est représenté par SMVN (filiale de Auto Hall), va lancer la leaf (voiture 100% élec­trique) courant 2020. Il assure qu’au cours des prochaines années, Nissan compte intro­duire encore plus de technologies de pointe dans sa gamme marocaine et à ajouter les nouvelles fonctionnalités Nissan Intelligent Mobility.Moulay Ahmed BELGHITI


Pas de commentaires pour cet article “Formule E: Marrakech, course d’apprentissage pour Nissan”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara