Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Leasing: La guerre des TPE aura lieu

Source : | 11 février 2020 |  Actualité, Economie | 73 views

109065abdellatif-seddiqi-094109065.png

Abdellatif Seddiqi, président du directoire de Wafabail: «Les encours de crédit-bail ont progressé de 3,8% en 2019 avec un volume global de 50,7 milliards de DH. La part de marché de Wafabail est de 26%» (Ph. AWB)- L’Economiste: En quoi consiste votre stratégie pour les toutes petites entreprises?- Abdellatif Seddiqi: Avec la nouvelle dynamique lancée, la TPE devient une cible de premier ordre pour les banques et les sociétés de financement. Par conséquent, beaucoup de frontières et d’obstacles vont tomber. Tout sera donc fait pour attirer et recruter cette population. Pour ce qui nous concerne, déjà en 2018 et 2019, à l’instar du groupe Attijariwafa bank, nous avons lancé des offres dédiées à cette frange de clientèle et déployé la première agence digitale de leasing au Maroc, qui permet à l’entrepreneur de demander et contracter son crédit-bail sans avoir à se déplacer. Cela a permis que la TPE représente aujourd’hui près de la moitié des dossiers que nous finançons (46%).  Avec de nouvelles conditions d’octroi, le relèvement de la quotité de garantie de la CCG et le renforcement de l’approche des forces de ventes, nous tablons sur une importante croissance de ces financements avec une part de marché de 30% au minimum. Par ailleurs, des campagnes de communication et de formation des entrepreneurs et porteurs de projets sont en cours, à travers tout le réseau du groupe et notamment dans les centres Dar Al Moukawil. Ainsi, l’accès au financement sera aisé.- Reste à faire évoluer la grille d’analyse du risque pas toujours adaptée aux TPE.- En effet, l’approche «standard» de l’analyse du risque n’est pas toujours pertinente au Maroc et spécialement pour les TPE, en raison de la part de l’activité en informel, la sous-capitalisation, etc. A Wafabail, nous avons deux approches menées en parallèle, pour qualifier le risque des dossiers de cette population: Le scoring automatique et la proximité agence. La première est une notation calculée automatiquement par nos systèmes informatiques, dès l’introduction des données de l’entreprise. C’est le fruit d’une analyse basée sur notre Data de  l’historique  de milliers de financements accordés par notre groupe, tenant compte des éléments financiers de l’entreprise, du secteur d’activité et de la région. Cette notation automatique permet de statuer sur le sort de la demande en temps réel lorsque le dossier est complet. La deuxième approche, parallèle à la première, est la connaissance personnelle de l’entrepreneur par nos équipes de l’agence Attijariwafa bank de proximité.Il reste malheureusement, une partie importante des TPE, qui est dans l’informel et qui n’ose même pas être bancarisée. Nous espérons l’inclure en nous servant du nouveau souffle impulsé par le Roi, grâce notamment aux efforts des acteurs financiers et aux mesures incitatives déployées par le gouvernement.- A quoi tient la flambée de la sinistralité dans votre secteur?- Ces 3 dernières années, les créances en souffrance ont augmenté de presque 50%, en raison essentiellement de l’allongement des délais de paiement et de la crise du secteur BTP en 2016-2018. Sur les milliers de bilans que nous analysons annuellement, il est fréquent de constater un montant de créances clientèle qui dépasse le chiffre d’affaires annuel. De cette tension sur la trésorerie résulte une incapacité à honorer les échéances. Dans de nombreux cas, nous accompagnons les clients par un rééchelonnement du remboursement de crédit-bail, mais quand la crise est plus grave, nous constatons la perte dans nos livres en tant que coût du risque que nous avons pris. Notre coût du risque ces deux dernières années, est concentré sur trois secteurs: le BTP à hauteur de 20%, le transport de marchandises, 20% et la location de voiture, 15%. Le reste est réparti sur les autres secteurs, commerce, industrie, pêche, etc.- Comment s’est comportée votre activité durant l’exercice 2019?- Les encours de crédit-bail ont progressé de 3,8% en 2019 avec un volume global de 50,7 milliards de DH. Wafabail, leader du marché, en détient 26% de part. Cette croissance a été portée par l’immobilier professionnel, qui a réalisé la plus forte progression des financements accordés  (+29% par rapport à 2018) suivi par les machines et équipements industriels (+20%). Les véhicules utilitaires et de tourisme (camions, bus, voitures) qui sont les principaux consommateurs de leasing avec 55% des financements leasing au Maroc, ont pour leur part, stagné.Propos recueillis par Abashi SHAMAMBA                                                            Un véritable relais de croissance chez Wafabail«L’un des principaux relais à partir de cette année sera la TPE. Le crédit-bail participera à la forte dynamique impulsée par Sa Majesté le Roi pour le financement de la TPE, car il est un outil adéquat pour le financement de l’investissement. A Wafabail, la TPE qui représente 28% en montants financés (46% des dossiers) en 2019, va constituer un vivier à moyen terme pour représenter au moins 50% de notre production. Grâce notamment à de nouvelles conditions d’octroi de crédit à cette catégorie d’entreprises et à la nouvelle approche arrêtée par le groupe Attijariwafa bank. Le transport de marchandises qui suit la dynamique industrielle en cours au Maroc, est également un relais de croissance si nous arrivons à mettre en place avec le ministère du Transport, une procédure simple et fiable pour déléguer aux sociétés de leasing, l’octroi (sur la base des conditions établies par le ministère) de la subvention pour le remplacement des camions de plus de 15 ans d’âge. En effet, le programme de renouvellement du parc de camions âgés, n’arrive pas à atteindre ses objectifs en raison de la complexité du process actuel d’octroi de cette subvention. Les sociétés de leasing au Maroc sont toutes des filiales de banques, et ces dernières ont déjà fait leurs preuves dans la gestion de ce genre de délégation notamment avec l’Office des changes, la Caisse centrale de garantie, etc». 


Pas de commentaires pour cet article “Leasing: La guerre des TPE aura lieu”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara