Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Spoliation, le secret Sakillaris

Source : | 15 décembre 2015 |  Faits divers | 9755 views

L’accusé a pu au moins bénéficier d’une requalification des faits. Constitution de bande criminelle et faux et usage de faux en écriture publique ont été écartés. Ahmed Lhaloui aurait pu avoir droit à une condamnation plus lourde (voir ci-dessus). Heureusement pour lui, la justice s’est montrée pointilleuse en réduisant les chefs d’accusation. L’affaire n’est pas si banale qu’on pourrait le penser. Des visages communs circulent dans le hall de la Cour d’appel de Casablanca en cette matinée du 10 décembre. L’une des personnes au grand gabarit et à la peau mate sort du lot. Un sachet blanc à la main, elle vient de quitter la salle 8 où se tient chaque mercredi l’affaire Brissot (www.leconomiste.com). Notre bonhomme s’avère également captivé par le procès où Ahmed Lhaloui vient d’être jugé. En quoi cela l’intéresse? L’hypothèse que le condamné ait servi de prête-nom est difficilement vérifiable. Il n’a jamais fait d’aveux. Ni aux enquêteurs, ni aux juges. Cette-fois-ci, un autre personnage se déclare dans la même affaire. Après les longs interrogatoires de la Brigade nationale de la police judiciaire, voilà que le fils de Sophia Sakillaris est auditionné par la Chambre des crimes financiers. «Ma mère n’a jamais été propriétaire de ce bien», dira-t-il au tribunal. Allusion à la villa au cœur du litige (voir encadré). A 73 ans, l’auditionné se confie à nous. Il est père de deux filles «déjà mariées» et d’un fils. Réside dans la périphérie casablancaise, quartier Moulay Rachid, et a convolé en justes noces fin des années 1970. Ce qui le travaille pour l’heure? «Récupérer son permis de conduire» que la justice lui a confisqué par précaution. L’homme qui est face à nous a une particularité digne d’un polar. Il a vécu jusqu’à sa trentaine avec deux patronymes: Lucien-Jean Sakillaris et Mahjoub Ben Brahim. En 1975, il deviendra définitivement Brahim Ben Larbi. L’Economiste a consulté sa carte d’identité marocaine. Il nous confie que «Jean est le prénom de son grand père maternel. Grecque d’origine, c’est lui qui m’a appelé ainsi».
Ben Larbi a été blanchi durant l’enquête préliminaire d’une quelconque complicité. Une chance pour quelqu’un ayant des antécédents judiciaires. Le plus surprenant est que notre interlocuteur reconnait «avoir accompagné sa mère à ses rendez-vous au Maârif avec Ahmed Lhaloui. Je m’éloignais d’eux pour les laisser discuter tranquillement». Le fait intrigue d’autant plus que le nom de Sakillaris figure dans certains documents en rapport avec des affaires de spoliation foncière. Etait-elle complice ou victime d’une usurpation d’identité? Elle n’y répondra jamais. A moins de ressusciter un mort!

Un titre miné

A qui appartient la villa au cœur du procès? «Son propriétaire, du nom de Gonzales, a quitté le Maroc dans les années 1980. Personne n’a plus entendu parler de lui. Avant son départ, il a demandé à mon frère et moi de nous en occuper, de payer les taxes (habitation, électricité..). Jusqu’au jour où le prétendu acquéreur est venu nous déloger. C’est là que nous avions découvert le pot aux roses», nous raconte l’un des occupants de la villa après son audition par le tribunal. Appelé à son tour à la barre, le fils de Sophia Sakillaris déclare que «sa mère n’est pas propriétaire du bien en cause». Le présumé acte de vente signé avec l’accusé (Ahmed Lhaloui) présente la vieille dame comme cédante de la villa. «Le titre foncier est toujours en son nom!», selon une source bien informée. Vu qu’il y a eu condamnation pour faux, quiconque après Lhaloui s’amuse à traficoter le titre miné risque de passer à son tour à la trappe. C’est juste un conseil au cas où.. 

F. F.
 


Pas de commentaires pour cet article “Spoliation, le secret Sakillaris”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara