Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Enième accord inter-libyen

Source : | 15 décembre 2015 |  Economie | 532 views

La Libye se dirige peut-être vers la voie d’une réconciliation nationale après l’avortement de plusieurs accords entre les deux parties en conflit. La signature de l’accord entre les représentants des parlements rivaux libyens, parrainé par l’ONU est attendue mercredi 16 décembre à Skhirat. L’annonce a été faite à Rome par Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.
Pour sortir la Libye du chaos, le projet prévoit la formation d’un gouvernement d’union avec un conseil des ministres dirigé à Tripoli par un Premier ministre. La Chambre des Représentants, le Parlement élu en juin 2014 et dont le siège est à Tobrouk, serait le seul corps législatif. Un Conseil d’Etat, corps consultatif de 120 membres, comprendrait 90 membres de l’actuel Parlement de Tripoli.
L’ensemble des parties prenantes présentes lors de la conférence internationale sur la Libye revendique un cessez-le-feu immédiat ainsi que la formation d’un gouvernement d’union visant à mettre fin à l’anarchie qui règne dans le pays. «Les Libyens comptent sur le soutien  de la communauté internationale», avait relevé Mezouar lors de la conférence à Rome.
Les délégations des deux autorités rivales libyennes avaient déjà tenté d’approuver le projet d’accord négocié sous l’égide de l’ONU, en octobre dernier, à Skhirat, mais le document avait finalement été rejeté par les parlements rivaux. Le chef de la mission d’appui des Nations Unies en Libye, Martin Kobler, a déclaré son intention d’informer le Conseil de sécurité de l’accord conclu entre les deux groupes antagonistes libyens. «La signature, le 16 décembre à Skhirat de l’accord doit être suivie d’une résolution ferme et contraignante du Conseil de sécurité», a-t-il annoncé. Le prochain gouvernement sera assisté par un Conseil de gouvernement qui sera composé de cinq vice-chefs de gouvernement et de trois ministres d’Etat choisis sur la base du découpage géographique.
Depuis le renversement de Mouamar Kadhafi il y a plus de 4 ans, suite à l’intervention militaire de l’OTAN, le pays est plongé dans une guerre intertribale. Près d’un million de Libyens souffrent de malnutrition. L’ONU a appelé la communauté internationale à fournir 165 millions de dollars d’assistance humanitaire au pays. La Libye est déchirée par des combats entre milices armées, et se trouve de plus, confrontée à la montée en puissance de l’Etat islamique (EI). En l’absence de l’Etat, le pays est livré aux groupes armés qui s’affrontent régulièrement pour détenir le contrôle de points stratégiques. La Libye compte actuellement deux entités gouvernementales rivales: l’une basée à Tripoli sous le contrôle de Fajr Libya, la coalition de milices, et l’autre à Tobrouk.
La Conférence internationale de Rome a achevé ses travaux dimanche en présence des chefs de la diplomatie de plusieurs pays, ainsi que de plusieurs autres ministres de pays arabes et européens.
Par ailleurs, la délégation libyenne ayant participé, à la conférence de Rome n’a pas manqué de rendre hommage au Maroc pour les efforts qu’il déploie depuis près d’un an pour résoudre le conflit libyen.
A. I. L
 


Pas de commentaires pour cet article “Enième accord inter-libyen”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara