Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Tourisme: Les opérateurs se mobilisent

Source : | 13 décembre 2015 |  Faits divers | 310 views

Faire partie du paysage régional. C’est l’objectif des professionnels du tourisme, maintenant que la régionalisation avancée est actée. Les associations professionnelles ont un rôle à jouer dans la confection des plans régionaux de développement touristiques, insiste Fouzi Zemrani, co-président de la confédération nationale du tourisme. Au lendemain de la mise en œuvre de la régionalisation et surtout au moment même où la vision 2020 peine à démarrer, l’adaptation des associations professionnelles au contexte est une priorité. Le rêve des professionnels demeure une mobilisation autour d’une Fédération régionale du tourisme forte telle qu’elle avait été prévue dans la vision 2010 et qui travaillera de concert avec les délégations! Dotée de moyens humains et financiers, cette fédération pourrait devenir un laboratoire d’idées dont ont besoin les Régions qui misent sur le tourisme. Ce n’est donc pas fortuit que la CNT organise son 2e forum national prévu le 12 décembre prochain sous le signe de la mobilisation. Celle de la profession pour faire un état des lieux de la situation du secteur et surtout proposer les leviers nécessaires à son développement. L’objectif est de redonner une nouvelle impulsion au tourisme. Et puis une mobilisation des associations professionnelles (hôtellerie, transport, guides .) ainsi que de leur fédération autour de ce projet.
Au programme de ce forum, trois ateliers thématiques: les projets innovants, le rôle des associations, et les relations public/privé. «Mais le plus important est de croiser les idées, identifier les blocages qui empêchent les associations de jouer leur rôle et se mettre d’accord sur la meilleure collaboration entre les associations et les pouvoirs publics à l’échelon régional et national», insiste Zemrani. Il faut dire que l’idée de la régionalisation dans le tourisme a été lancée en 2010 et c’est même le concept phare de la Vision 2020. La stratégie touristique a mis en place un principe de territoires pour valoriser la richesse de chaque zone en capitalisant sur les complémentarités avec huit destinations à accompagner par la mise en œuvre d’une politique d’aménagement intégrée pour capitaliser sur les complémentarités. Cette politique s’articule autour du culturel, de la nature et du balnéaire ainsi que d’une offre d’animation et de loisirs aux normes internationales. Sauf qu’entre-temps, cette vision avant-gardiste a été rattrapée par la régionalisation avancée avec la création de 12 régions fortes au lieu des 16. Ce découpage administratif apporte des modifications comme le rattachement de la ville d’Al Hoceima à la région de Tanger-Tétouan au lieu de l’Oriental ou encore le regroupement de Fès et Meknès, la création d’une région Draa-Tafilalet… Le premier constat est alors que les principaux territoires touristiques collent au nouveau découpage, notamment de Cap Nord, Marrakech Atlantique et Grand Sud Atlantique. Mais, qu’en sera-t-il à ce moment du tourisme rural, celui du désert et de tout l’arrière pays qui a développé un produit non quantifiable (gîtes, bivouacs…) et qui compte énormément sur le tourisme? Certains professionnels du tourisme estiment qu’il faudra revoir la vision 2020 pour se rapprocher de la nouvelle voie de la régionalisation d’autant plus que certains territoires sont à cheval sur deux voire trois régions administratives. Pour d’autres, toutes les Régions ne sont pas forcément à vocation touristique et qu’on devrait d’abord asseoir les 8 territoires touristiques identifiés au départ. C’est aussi une question de moyens de produit à offrir pour accompagner cette stratégie.

Agences de développement touristique

Une des conditions émises pour accompagner cette territorialité touristique, les agences de développement touristique (ADT) et dont on n’entend plus parler. Ces agences devaient remplacer les Conseils régionaux et provinciaux du tourisme et absorber les délégations régionales et provinciales du ministère du Tourisme. C’est à elles que devait revenir la charge de mettre en place une offre touristique au niveau du territoire, d’orienter les investissements, de veiller à la qualité et à la compétitivité du territoire tout en contribuant à la promotion et à la commercialisation de la destination locale. Elles devaient aussi bénéficier d’un financement conjoint de l’Etat et de la Région, celles des territoires moins matures seront financées à 100% par l’Etat. Depuis les annonces faites en 2013, silence radio et les agences ont été reléguées aux oubliettes!

Badra BERRISSOULE
 


Pas de commentaires pour cet article “Tourisme: Les opérateurs se mobilisent”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara