Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Remous autour du Vélodrome de Casablanca

Source : | 26 novembre 2015 |  Actualité | 1633 views

Problèmes d’hygiène, chiens en détresse, activité d’élevage non autorisée … Ce sont quelques-unes des anomalies relevées par une commission ad hoc dépêchée lundi 23 novembre (à 11h45 précisément) par les autorités locales de Casablanca au stade Vélodrome. Suite à la plainte de riverains pour nuisances sonores et odeurs nauséabondes, la commission (composée de représentants des services d’hygiène, Onssa, santé, wilaya, CUC…) a constaté sur place plusieurs dysfonctionnements liés à la sécurité, la santé et l’hygiène. Il s’agit notamment de l’exploitation des lieux pour une «activité non autorisée d’élevage de 75 lévriers enfermés dans des box en dur où ils ne pouvaient que tourner en rond à longueur de journée, en plein air, non abrités des intempéries», constate le PV de la commission, dont L’Economiste détient copie. «Ces chiens (exploités dans le cadre de paris sur les courses de lévriers), pour la plupart en piteux état, doivent être évacués d’urgence à l’extérieur du périmètre urbain pour permettre aux services concernés d’assurer la sécurité, le contrôle et le traitement des lieux», est-il expliqué.
L’arrêt de l’activité d’élevage non autorisée intervient à la veille des préparatifs du 2e championnat d’Afrique de cyclisme sur piste qui se déroulera du 4 au 9 février 2016 au Vélodrome. Le site doit être en effet réaménagé afin d’abriter ce championnat comptant pour les qualifications au tournoi olympique de Rio de Janeiro 2016.
Exploité par la Société des courses de lévriers du Maroc qui partage le site avec la Fédération royale cycliste du Maroc et la DGSN (qui a un commissariat sur place), le Vélodrome/cynodrome est, rappelons-le, un site classé inscrit dans le BO du 9 décembre 2013. Il s’agit aussi de l’un des rares espaces verts au coeur de la métropole, ceinturé de palmiers et d’eucalyptus, avec une piste bétonnée sur laquelle ont évolué des légendes du cyclisme comme Coppi, Bobet, Robic..
Le projet de réhabilitation de ce fleuron architectural des années 20, qui s’étend sur une superficie de 21.810 m², prévoit de redonner à ce monument historique sa vocation de haut lieu de pratiques sportives et de loisirs pour les Casablancais (cf. édition du 31 août 2015).
C’est la SDL Casa Patrimoine qui prend en charge la réhabilitation de ce site. Parmi les autres sites casablancais concernés par les travaux d’aménagement figurent  les anciens abattoirs, le cinéma Mauritania, le marché central, l’église Sacré-Cœur, la villa Karl Fick, le marché d’Agadir ou encore la bibliothèque municipale.
Aziza EL AFFAS
 


Pas de commentaires pour cet article “Remous autour du Vélodrome de Casablanca”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara