Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

AudiovisuelLes pôles publics et privés aux «Masterclass» de la BBC

Source : | 25 novembre 2015 |  Société | 466 views

Le gotha des pôles publics et privés des médias audiovisuels était réuni hier à Rabat. Salim Cheikh (2M), Youness Boumehdi (Hitradio), Kamel Lahlou (MFM), Hicham Khlifi (Radio Mars), Abdessamad Aboulghali (Luxe Radio), et beaucoup d’autres ont participé à une journée d’étude organisée par la HACA et animée par une délégation de la chaîne britannique, BBC pour présenter son régulateur interne, la BBC Trust. L’objectif: «faire profiter les opérateurs marocains, publics et privés, de la riche expérience de la BBC en matière d’éthique, des exigences politiques (promotion de la citoyenneté) et commerciales,» détaille Amina Lamrini, la présidente du régulateur.
Créée en 1922 et employant 20.000 personnes, la société brasse un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 4 milliards de livre sterling (60 milliards de DH). Ce qui en fait le plus grand et le plus vieux média audiovisuel du monde. Cela dit, le fait qu’elle soit alimentée, entre autres, par l’argent public, fait qu’elle est tenue de rendre des comptes. Ce qu’elle a commencé à faire très tôt (1938), en créant une unité qui enregistre et transfère les plaintes (sérieuses) des auditeurs au management et aux créateurs de contenus. Aujourd’hui, le système est triplement verrouillé. Il est composé de centres d’appels (offshore) qui collectent les appels et les mails des téléspectateurs, y répondent et les trient. Ce n’est qu’une fois qu’une remarque indique que les standards de la chaîne n’ont pas été respectés qu’elle est vérifiée par un comité spécial. Celui-ci soumet ses plaintes à la tête de la pyramide: la BBC Trust. Composée de «sages» de plusieurs horizons, l’instance délibère puis publie leur jugement ainsi que l’action décidée. L’entité se réfère à un guide de conduite. Composé de 300 pages, ce code établit les règles sur des questions «ordinaires» comme l’impartialité, le respect de la vie privée, etc. Mais il contient aussi certaines règles qui peuvent sembler insolites comme l’usage de l’hypnose sur les téléspectateurs ou les actes qui peuvent être mimés par les enfants.
Cela dit, «les actions de la BBC Trust font en sorte que l’erreur ne se reproduise plus. Il n’y a pas de mesures disciplinaires ou punitives», explique Richard Hutt, directeur du traitement des plaintes au sein de la chaîne britannique. Cette dernière agit en imposant des cycles de formations pour ses journalistes et animateurs ou change leur fonctionnement pour éviter les récidives.

Une formation pour les archivistes de la HACA

Une autre journée d’étude aura lieu aujourd’hui, animée par Simon Rooks, le directeur du service archives de la BBC au profit des cadres de HACA. L’idée est de former le personnel du régulateur à gérer ses archives. La HACA enregistre toutes les émissions de radio et de télévision des secteurs privés et publics depuis 13 ans. La BBC quant à elle gère des archives de…93 ans de 9 chaînes de télévisions (A part les versions haute définition, la plus récente a vu le jour en 2003) et 17 stations de radio. L’entité présidée par Amina Lamrini est déterminée à sauvegarder cette partie de la mémoire du Maroc.

Mehdi LAHDIDI


Pas de commentaires pour cet article “AudiovisuelLes pôles publics et privés aux «Masterclass» de la BBC”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara