Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           

Un Monde Fou

Source : | 24 novembre 2015 |  Insolite | 971 views

■ De la drogue dissimulée dans des fleurs!
La police colombienne vient d’arrêter 22 narcotrafiquants qui expédiaient de la cocaïne et de l’héroïne dissimulées dans des fleurs depuis l’aéroport de Bogota vers l’Europe, les Etats-Unis et l’Amérique centrale. Cette bande de narcotrafiquants, qui réalisait des «envois petits mais constants vers l’étranger», introduisait la drogue dans des chargements de fleurs préparés pour l’exportation et stockés dans les entrepôts de l’aéroport El Dorado.
L’enquête, menée avec l’aide de l’agence anti-drogue des Etats-Unis (DEA), s’est déroulée à Bogota et dans ses environs, ainsi qu’à Manizales dans l’ouest et Cartagena dans le nord. Entre janvier et octobre, près de 384 personnes, dont 129 étrangers, ont été arrêtées dans les aéroports colombiens et 1.381 kg de cocaïne, 51,3 kg d’héroïne ainsi que 200 kg de marijuana ont été saisis.■ Il offre une hôtesse pour compenser le retard du vol
La compagnie aérienne low cost «Lion Air» vient d’interdire de vol un pilote qui aurait proposé aux passagers une hôtesse en guise de compensation du retard d’un décollage vers l’île paradisiaque de Bali. L’affaire a en fait été révélée par un passager choqué d’entendre des gémissements douteux provenant du cockpit, via les hauts-parleurs dans la salle des passagers.
L’homme en question, dénommé Lambertus Maengkom, a écrit à ce sujet au ministère des Transports pour dénoncer un comportement indécent. Au moment où l’avion a décollé tard le soir de Surabaya, ville sur l’île de Java, le copilote a annoncé au micro en plaisantant qu’il offrait une hôtesse divorcée aux passagers pour compenser le retard du vol. «Nous voulons savoir s’il s’agit d’une procédure habituelle chez Lion Air de proposer au micro et à maintes reprises une hôtesse divorcée aux passagers?», a écrit Maengkom dans son courrier au ministère. «Ce n’était pas marrant du tout, c’était dangereux» car des passagers énervés se sont demandés si le copilote était sobre», a encore déclaré Maengkom, qui a cherché à affronter le copilote après l’atterrissage, sans succès. L’incident a été largement relayé par les médias en Indonésie.
 La compagnie aérienne a ouvert une enquête interne et annoncé mercredi dans un communiqué que le pilote était interdit de vol pou une durée indéterminée.
Le directeur général de Lion Air, Edward Sirati, a insisté sur le fait que le copilote n’était pas intoxiqué et que les sons qui provenaient du cockpit n’avaient rien de fâcheux. «Le copilote semblait haleter, c’est comme ça qu’il s’exprime habituellement. Le micro était trop près de ses lèvres, donc quand il respirait ou parlait, ça ressemblait à des gémissements», a précisé Sirati.
 


Pas de commentaires pour cet article “Un Monde Fou”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara