Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Fonds de développement ruralBoussaïd vole au secours d’Akhannouch

Source : | 26 octobre 2015 |  Actualité, Politique | 1270 views

L’onde de choc de la crise du FDR (Fonds de développement rural) entre le chef du gouvernement et son ministre de l’Agriculture n’est pas près de s’arranger. Les arguments de Aziz Akhannouch ont obtenu un soutien de taille, celui de son collègue et ministre Rniste des Finances. Pour Mohamed Boussaïd, qui s’exprimait vendredi en marge de la conférence sur le projet de budget, «Benkirane ne pouvait pas ne pas être au courant compte-tenu de  toutes les étapes par lesquelles est passé le projet de loi». En clair, le chef du gouvernement  a bien donné son aval à Akhannouch pour qu’il soit l’ordonnateur  du FDR.
Alors pourquoi cette volte-face? Il semble que la direction du PJD ait vu dans ce programme une occasion en or pour investir le monde rural où le parti éprouve des difficultés à s’implanter. C’est sous sa pression que le patron du PJD a tenté cette manœuvre. Et pour cause, le timing des prochaines élections législatives tombe à pic. La loi de Finances, y compris la disposition du FDR, entre en vigueur dès janvier 2016. En tout cas, le PJD et son groupe parlementaire ne veulent pas en rester là. Ils sont décidés à amender l’article 30 au niveau de la Chambre des représentants. Ils veulent «rétablir le chef du gouvernement dans ses droits comme l’ordonnateur du FDR», pour reprendre l’expression de l’un d’entre eux. Cette option parlementaire pour rectifier le tir n’est pas exempte de risque. Car, il n’est pas sûr que les partis de la majorité, particulièrement les députés du RNI et du MP, suivent leurs collègues du PJD dans leur orientation.  Les spéculations vont bon train. Dans un premier scénario,  les membres du gouvernement et les chefs de groupes parlementaires pourraient se mettre d’accord à l’issue de médiations autour d’un amendement. Le chef du gouvernement serait alors l’ordonnateur mais à charge pour lui de publier un décret pour déléguer cette fonction au ministre de l’Agriculture. «C’est la condition pour éviter une exploitation politicienne des deniers publics», affirme un député. Cette possibilité a été déjà utilisée avec le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, pour la distribution des aides au profit des veuves.
Dans un second scénario en revanche, la crise s’enlise avec des implications politiques.  Dans cette hypothèse, le départ de Aziz Akhannouch du gouvernement ne serait pas à exclure. Des observateurs vont jusqu’à évoquer sa reprise en main du RNI après les résultats catastrophiques  des dernières élections. Lesquels ont alimenté des contestations en interne. Même des membres du bureau politiques exigent un congrès extraordinaire pour réclamer des comptes et en découdre. C’est donc du pain béni pour Akhannouch qui trouve là une plateforme pour rebondir sur le plan politique.
Autre hypothèse sur la table: le RNI refuse de voter l’amendement, et décide de se ranger du côté de l’opposition. C’est alors l’éclatement de la majorité. Ce qui mettra en danger l’adoption de la loi de Finances et ouvrira la porte à des aventures comme les élections législatives anticipées. Cet épisode force le trait du désordre profond dans les rangs de la majorité, révélé au grand jour par les élections de la Chambre des conseillers. Abdelilah Benkirane devrait ravaler sa coalition au lieu de souffler sur les braises.

Etude de Mc Kinsey

Aziz Akhannouch a commandé une étude globale sur le développement des zones rurales et de montagne, réalisée par Mc Kinsey. Il a exposé, en juillet dernier, un programme d’action devant la commission interministérielle chargée du développement rural, présidée par Abdelilah Benkirane. La commission a validé ce programme et lui a recommandé d’entamer d’urgence les actions de mise à niveau de 40 douars considérés comme des points noirs.

M. C.


Pas de commentaires pour cet article “Fonds de développement ruralBoussaïd vole au secours d’Akhannouch”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara