Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Fonds de développement rural Benkirane lâche la signature

Source : | 24 octobre 2015 |  Actualité, Politique | 1384 views

Tempête dans un verre d’eau ou manœuvre politicienne? Pour l’heure, une polémique est née autour  de l’article 30 du projet de loi de Finances 2016. Il dispose que l’ordonnateur du Fonds de développement rural et des zones montagneuses ne sera plus le chef du gouvernement mais son ministre de l’Agriculture. Des collaborateurs de Abdelilah Benkirane ont présenté les choses autrement. Pour eux, il s’agit d’une manœuvre pour lui couper l’herbe sous ses pieds. Ils insinuent que Benkirane n’était pas au courant de cette disposition avant l’adoption du projet de loi de Finances par le Conseil de gouvernement. En tout cas, cette question a été abordée lors du Conseil de gouvernement de jeudi.
Beaucoup de bruit pour pas grand-chose puisque ce Fonds est doté de 1,32 milliard de DH. Cette enveloppe est bien loin des sommes faramineuses avancées et qui concernent le financement du plan royal de 50 milliards de DH annoncé lors du dernier discours du Trône et destiné  à désenclaver les régions reculées et les zones montagneuses. Le projet de loi de Finances a budgétisé cette grosse enveloppe sur une période étalée de 2016 à 2022, destinée à financer 20.800 projets qui ciblent plus de 12 millions de personnes qui habitent dans 24.000 douars. En fait, il ne s’agit pas de nouveaux fonds pour ce gigantesque chantier, mais d’une convergence des dépenses programmées par les différents ministères. Une approche intégrée pour éviter des aberrations constatées, comme le souligne un ministre: par exemple, l’Education nationale construisant une école et sans qu’il n’y ait ni la route, ni l’électricité.  Face à cette polémique, Aziz Akhannouch a vivement réagi. «Il ne cache pas sa colère et son indignation aux propos qui sont prêtés au chef du gouvernement par des supposés proches collaborateurs», fait-on savoir auprès du ministre. Ce dernier a rencontré le chef du gouvernement et demandé à ce que le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime puisse devenir ordonnateur du Fonds de développement rural afin de pouvoir gérer avec plus d’efficience la stratégie dont nous assurons le déploiement et la coordination sur le terrain. L’avis favorable du chef de gouvernement a été confirmé au ministre des Finances, lequel s’est également déplacé pour discuter avec le chef du gouvernement du même sujet. Enfin, la question a été soulevée au sein du Conseil de gouvernement, poursuivent les proches d’Akhannouch. Pour lui, «ces propos tendancieux interpellent la confiance entre les membres du gouvernement. Ils sont irresponsables et inacceptables et tendent à créer un débat vide de sens là où se jouent l’avenir et le développement du monde rural». Pour l’heure, on ne sait pas si Benkirane a encouragé ou tancé ses collaborateurs.
M. C.
 


Pas de commentaires pour cet article “Fonds de développement rural Benkirane lâche la signature”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara