Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Istiqlal: Chabat ne démissionnera pas

Source : | 20 octobre 2015 |  Actualité, Politique | 1082 views

Véritables révélations ou manœuvres politiciennes? Hamid Chabat a livré, samedi dernier, ses «premiers secrets» sur son désamour avec le Parti authenticité et modernité (PAM). C’était lors d’une rencontre avec les candidats de l’Istiqlal pour les dernières communales à Fès.
A en croire le SG de l’Istiqlal (PI), «tout a commencé à la veille des élections des chambres professionnelles suite à la publication d’un communiqué à l’encontre du PAM d’El Hoceïma, signé notamment par Noureddine Médiane, membre du comité exécutif du PI». «Ilyas El Omari, le n°2 du PAM, lui aurait demandé d’expulser Médiane comme le feraient d’autres formations à l’égard de leurs responsables locaux signataires du fameux communiqué..». «J’ai refusé la manipulation et le PAM n’a pas attendu longtemps pour riposter en se vengeant lors de l’élection des présidents de la CCIS et la Chambre d’artisanat de Fès-Meknès, à travers le soutien d’autres formations alors que le PI était majoritaire», confie Chabat.
«A travers ses “révélations”, ce dernier ne chercherait-il pas à justifier son échec?» s’interrogent certains militants du parti, peu convaincus par la nouvelle sortie de leur leader. D’autant plus qu’il devait tenir le conseil national de sa formation le 17 octobre, mais la réunion a été reportée sine die. Peut-être pour éviter les critiques.
En tout cas, «il faut assumer et corriger les erreurs de tout le monde, des militants au secrétaire général», se justifie l’ancien maire de Fès. Mais, ira-t-il jusqu’à avouer la maladresse de quitter le gouvernement en mai 2013? Pas sûr. En attendant, Chabat reste serein. «Je préfère mourir la tête haute que céder aux manipulateurs», martèle-t-il. Et de conclure: «Ne vous inquiétez pas, je ne démissionnerai pas. Ceux qui espèrent mon départ devraient attendre le prochain congrès prévu en septembre 2016». Sur la question de l’achat des voix, Chabat a rejeté en bloc toute accusation. Selon son raisonnement, «l’Istiqlal comptabilise plus de 760 conseillers au niveau de la région de Fès-Meknès, le PJD est 2e avec 622 sièges, alors que le RNI est 3e avec un peu plus de 500 sièges.». Ceci étant, lors de l’élection des conseillers de la 2e Chambre, «l’Istiqlal n’a obtenu que 680 voix, alors que le RNI a grimpé en flèche avec environ 900 voix, mais personne ne s’est interrogé pourquoi et comment», déplore Chabat. A noter que ce dernier se penche actuellement sur l’écriture de ses mémoires, où il raconte sa vie et révèle tous les secrets sur son parcours politique, et sa relation avec l’Intérieur…
Youness SAAD ALAMI
 
 


Pas de commentaires pour cet article “Istiqlal: Chabat ne démissionnera pas”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara