Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Filiales africaines, toujours vecteur de croissance

Source : | 27 juillet 2015 |  Economie | 880 views

L’évènement marquant de l’année du côté de Maroc Telecom a été la consolidation de six nouvelles filiales. Le groupe est désormais présent sur neuf marchés africains. La consolidation des filiales sous la marque Moov a fait grimper le chiffre d’affaires à l’international à 6,5 milliards de DH, en hausse de 56%. Sur une base comparable, la progression se limite à 5,3%. Le résultat brut d’exploitation (Ebitda) marque une hausse de 31% à 2,6 milliards de DH. Cependant, la marge d’Ebitda recule de 7,6 points pour s’établir à 40,1%. Cette baisse est la conséquence de l’entrée des nouvelles filiales dans le périmètre. «La reprise en main et la consolidation des nouvelles filiales ne sont pas une tâche facile. Mais, elle est très largement réussie», note Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom. Sur les prochains mois, le groupe va s’atteler à ramener ses nouvelles acquisitions au même niveau de performance que ses filiales historiques. L’aboutissement de ce chantier devrait davantage renforcer le poids des activités à l’étranger dans les réalisations du groupe. A fin juin, les filiales africaines ont contribué à hauteur de 41% au chiffre d’affaires contre 29% il y a cinq ans. Leur participation à l’Ebitda atteint 32% au terme du premier semestre. Dans un environnement très concurrentiel sur les activités dans le mobile au Maroc, la filiale d’Etisalat peut capitaliser sur ses opérations à l’étranger. Les activités africaines sont aujourd’hui la principale locomotive des résultats du groupe Maroc Telecom. L’effet de rattrapage fait que la croissance reste encore très forte sur les marchés d’implantations. La conquête de nouveaux clients connaît une hausse à deux chiffres en Mauritanie, au Burkina Faso, au Benin ou encore au Togo. En outre, l’Arpu progresse dans six filiales. Mais en dehors des filiales au Gabon et en Mauritanie, le revenu mensuel moyen par client reste relativement faible.

A. I. L.
 


Pas de commentaires pour cet article “Filiales africaines, toujours vecteur de croissance”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara