Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

TourismeL’ONMT rassurant malgré la conjoncture

Source : | 27 juillet 2015 |  Economie | 128 views

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) affiche un optimisme à toute épreuve. Malgré une conjoncture difficile et un 1er semestre 2015 dans le rouge, son DG Abderrafie Zouitene reste confiant. Ce dernier préfère voir la moitié pleine du verre. «Si une succession d’évènements défavorables a impacté les arrivées touristiques, la destination Maroc est en résilience grâce à la diversification des marchés», tient-il à préciser. Autrement dit: la dépendance vis-à-vis des marchés émetteurs traditionnels (France, Espagne…) est de plus en plus réduite. D’autres marchés émergent pour compenser le manque à gagner. Les Allemands, à titre d’exemple, sont plus nombreux à visiter le Maroc (+17% à fin mai 2015). C’est le cas aussi des Anglais (6%), Chinois (11%), Brésiliens (11%) ainsi que les ressortissants des pays du CCG (11%).
Ceci étant, les chiffres du 1er semestre 2015 restent tout de même alarmants. Les arrivées, tous marchés confondus, affichent en effet un recul de 2,9% à fin juin. Une baisse attribuée plutôt au «contexte régional défavorable».Une série d’événements, relayés par les réseaux sociaux et les médias, ont entaché l’image Maroc: des attentats de Tunisie, à l’affaire des jupes d’Inezegane, en passant par le lynchage de l’homosexuel de Fès, la campagne publicitaire de Sanofi, les «No bikinis» d’Agadir… Résultat: «un effet d’amalgame très préjudiciable à la destination Maroc», selon les termes de Zouitene.
Pour inverser la tendance, l’Office parie sur les actions publicitaires visant à promouvoir la destination. Une campagne de publicité, tous médias confondus, notamment sur le web et sur les principaux marchés européens a été lancée. De même, près de 400 journalistes ont été conviés à fin juin (627 en 2014) et 30 opérations RP organisées dans les différents marchés ciblés… L’ONMT a en outre pris part à 63 foires et salons, organisé 18 événements B2B dans les différents marchés cibles et convié 1.315 tour-opérateurs et autres agents de voyage.  «L’objectif est de capitaliser sur la perception positive de la destination dans les marchés ciblés pour contrer tout risque d’amalgame», insiste le patron de l’ONMT.
L’Office a également procédé à une refonte complète du portail de la destination «www.visitmorocco.com» (traduit en 10 langues).
Quant à la promotion du Maroc auprès des MRE, l’ONMT a mis en place une stratégie qui se traduit par plusieurs actions particulièrement ciblées.
Le tourisme interne est également encouragé via l’opération Kounouz Biladi. «Le tourisme interne fait partie d’une stratégie permanente de l’ONMT et non juste pour compenser la baisse des arrivées touristiques», soutient Zouitene.
L’Office compte en effet porter à 40% la part des nationaux dans les arrivées touristiques. Et pour ce faire, l’accent est mis sur de nouvelles destinations comme Dakhla, Al Hoceïma, Ouarzazate, Saïdia, Essaouira…  
Pour le 2e semestre, l’ONMT prévoit de lancer tout un programme soutenu d’actions spécifiques, à compter de début septembre. Celui-ci portera essentiellement sur l’organisation d’événements de relations publiques pour la presse, les forces de vente, les TO, le tournage de reportages TV et témoignages, le lancement d’actions sur le web…

Situation assainie?

Conformément à la vision 2020 (20 millions de touristes d’ici 2020), le budget annuel de l’Office devrait s’établir à 1,3 milliard de DH. Or, il est d’à peine 300 millions de DH, malgré les recettes de la taxe aérienne. «La situation financière de l’Office a néanmoins été en grande partie assainie sachant que celle-ci présentait plus de 500 millions de DH d’arriérés de paiement», signale le DG de l’ONMT.
Pour la première fois de son histoire, l’Office affiche un résultat net positif de plus de 70 millions de DH à la clôture de l’exercice 2014. Une performance rendue possible grâce à une opération de recouvrement de la taxe sur les nuitées d’hôtels. Plus de 200 millions de DH n’avaient pas été recouvrés depuis 2010.
La taxe collectée auprès des hôtels a dépassé pour la première fois le seuil des 120 millions de DH en 2014 alors que la moyenne annuelle des exercices précédents s’élevait à 75 millions de DH.

Aziza EL AFFAS


Pas de commentaires pour cet article “TourismeL’ONMT rassurant malgré la conjoncture”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara