Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Ciment: Chaïbi compte repositionner la filière

Source : | 22 juillet 2015 |  Economie | 710 views

Du sang neuf chez l’Association professionnelle des cimentiers (APC). La corporation des cimentiers vient d’élire un nouveau président. Désormais, Mohamed Chaïbi, président du conseil d’administration de Ciments du Maroc, assure le pilotage de l’association professionnelle. La vice-présidence revient à Marcel Cobuz, nouvel administrateur directeur général de Lafarge Maroc. Le tout nouveau bureau compte aussi Rachid  Seffar, DG PI de Holcim Maroc. La composition de cette équipe de l’APC se veut stratégique dans le sens où le bureau intègre deux grands groupes (Lafarge/Holcim) au lendemain de l’opérationnalisation de la fusion  à l’international et la naissance d’un géant mondial. Avec toutes les implications et les enjeux que cela peut avoir sur le marché marocain (en termes de parts de marché, de synergies, de baisse des coûts, de productivité, de standards qualité…)
La nouvelle équipe de l’APC arrive dans un contexte particulier, caractérisé par des baisses récurrentes dans les ventes du ciment (-6% en juin), le gel des constructions et méventes dans l’immobilier, un net recul des mises en chantier (-15% au 1er semestre) et des infrastructures publiques… «Sur l’habitat, là où il y a vraiment du potentiel, le logement social est très calme, l’on n’a jamais vu une morosité aussi forte dans le logement», avait confié le président de la FMC à L’Economiste. Le dispositif de logement pour classe moyenne, quant à lui, reste assez timide. Très peu d’opérateurs osent franchir le pas, par manque d’incitatifs et à cause de la cherté du foncier. Autrement dit, une conjoncture difficile qui dicte une relance de la production et des ventes dans les usines du ciment. Un chantier impératif auquel doit immédiatement s’atteler l’équipe Chaïbi à l’APC. Pour y arriver, la filière est en train de finaliser tout un écosystème dédié aux matériaux de construction avec la FMC. Ce chantier s’inscrit dans un contrat de performance, qui engage la filière puisqu’elle va intégrer le Plan d’accélération industrielle (PAI). Il comporte aussi un volet de valorisation énergétique des déchets ménagers. Sur ce dossier de l’écosystème, la réflexion est bien avancée avec la FMC (Fédération des matériaux de construction), la FNBTP ou encore la FNPI (fédération des promoteurs). Ce sont là les principaux maillons de la chaîne de cet écosystème (organisés en Union nationale des industries de construction) censé relancer l’activité et attirer de nouveaux investissements ainsi que des emplois par milliers (chantiers de construction, société de gros œuvres, cimentiers, équipementiers…). Justement, sur les créations d’emplois, les gisements d’amélioration sont prometteurs. Les métiers de ciment/construction/BTP parient gros sur la relance de l’activité. La reprise devra non seulement relancer le business, optimiser le chiffre d’affaires, la valeur ajoutée industrielle… mais surtout favoriser la mise en place du Plan Maroc construction. Un dispositif censé créer plus de 200.000 emplois en plus du million de postes actuels.

A. R.


Pas de commentaires pour cet article “Ciment: Chaïbi compte repositionner la filière”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara