Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Printemps arabe ?

Source : | 1 novembre 2012 |  Faits divers | 1149 views

Depuis la chute de Ben Ali qui allait donner le coup d’envoi d’une reprise en main du destin de leur pays par des millions de personnes du Maghreb, certains des pays de la région semblent plus ou moins maîtriser leur évolution tandis que pour d’autres, c’est le chaos qui a remplacé la dictature. Bien entendu, c’est la Syrie qui vient à l’esprit en premier. Avec plus de 30 000 morts, cette boucherie qui se déroule sous les yeux du monde entier n’a pas trouvé de solution par les instances de gouvernance internationales. La célérité avec laquelle ces mêmes instances interviennent en d’autres parties du globe, comme ce fut le cas en Irak, ou encore l’absence de décision comme c’est le cas depuis plus de soixante ans en Palestine/Israël, posent la question de la nécessaire transformation de ces outils, ou de l’émergence d’une diplomatie nouvelle qui tiendrait davantage compte de la complexité du monde actuel et qui sortirait du réflexe ethnocentriste de la division du monde entre Occident et reste du monde. La crise syrienne, qui a relégué au second plan l’actualité en Palestine où la situation de la plus grande prison à ciel ouvert du monde continue de se détériorer, aura des conséquences fortes sur le Moyen-Orient comme le montre la contagion au Liban.  C’est une question de morale, mais aussi de pragmatisme. La fameuse communauté internationale et à sa tête les cinq pays du Conseil de Sécurité ont deux choix : celui de se retirer et laisser les personnes directement impliquées s’étriper jusqu’à l’apparition nette d’un vainqueur, que la real politik finira par réintégrer dans le jeu hypocrite des nations, soit s’engager sur les bases de la Justice et faire cesser cette tragédie avec un calendrier immédiat.  C’est dans ce contexte que la diplomatie moyen-orientale doit s’affranchir du carcan de ses puissances tutélaires et affronter la situation avec honnêteté et courage. La vision que l’on a de la réalité quand on est au front est toujours différente de celle que l’on a, assis confortablement à des milliers de kilomètres. Le sens des urgences aussi.  C’est l’effort à consentir pour que le Printemps arabe ne se dissolve pas dans le sang de victimes innocentes et qu’il puisse accèder au stade d’une véritable transition vertueuse.


Pas de commentaires pour cet article “Printemps arabe ?”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara