Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Bourde au salon du livre de Paris : le petit mensonge du ministère de la Culture

Source : | 31 mars 2013 |  Actualité, Politique | 830 views

40292photo-BAT-salon-du-livre40292.png

Selon les organisateurs du salon, Rabat a bien validé l’enseigne comportant la faute d’orthographe, contrairement à ce qu’affirme le communiqué officiel du ministère de la Culture.

La direction du livre au ministère de la Culture avait été prompte à réagir suite à la bourde commise lors du dernier salon du livre de Paris, où une faute d’orthographe sur la signalétique avait ridiculisé le stand officiel du Maroc.

Dans un communiqué publié sur le site du ministère le 27 mars dernier, la direction du livre avait affirmé « qu’elle ne porte aucune responsabilité dans cet incident qui a nui au professionnalisme des éditeurs nationaux et à l’image de marque du Maroc ».

Le communiqué expliquait notamment que l’enseigne fautive « a été conçue et réalisée par les soins des organisateurs français du Salon du Livre de Paris ».

Contacté par Lakome, Reed Expositions, l’organisateur de l’événement, s’étonne des propos du ministère et donne une tout autre version. La conception des éléments du stand est sous-traitée par l’organisateur à un prestataire de services, l’agence Créatifs. Reed Expositions explique que cette dernière « n’est pas responsable du contenu du logo mais seulement de vérifier la bonne qualité des éléments reçus ». C’est donc le client, en l’occurrence le ministère de la Culture, qui aurait envoyé les éléments nécessaires à la réalisation des enseignes.

Voici le logo utilisé par l’agence :

L’agence a ensuite monté les éléments et envoyé le bon à tirer (BAT) au ministère de la Culture :

Le ministère affirme dans son communiqué avoir « immédiatement rectifié » ce bon à tirer. Reed Expositions dément et explique de son côté que les BAT des logos et enseignes « ont bien été validés en leur temps ».

C’est seulement au moment où la délégation marocaine est arrivée sur place que quelqu’un s’est rendu compte de la bourde. « Le client a demandé une intervention trop tardive et surtout lors de l’ouverture du Salon au public, donc l’accès des machines était impossible », affirme Reed Expositions.

L’organisateur conclut en expliquant que le ministère de la Culture « aurait dû transmettre des éléments en bonne et due forme et être plus réactif en période de montage ».


Pas de commentaires pour cet article “Bourde au salon du livre de Paris : le petit mensonge du ministère de la Culture”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara