Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Crise politique en Tunisie – Le leader d’Ennahda propose un compromis

Source : | 13 février 2013 |  Actualité, Monde | 555 views

352905245028-1202201312135635290.png

Le chef d’Ennahda au pouvoir en Tunisie, Rached Ghannouchi, a proposé mardi un compromis au Premier ministre Hamadi Jebali pour sortir de la crise politique, se disant favorable à un gouvernement alliant technocrates et représentants de partis politiques.

Jusque-là, le parti islamiste s’était dit opposé à l’initiative du chef du gouvernement, proposée après l’assassinat  la semaine dernière de Chokri Belaïd, figure majeure de l’opposition, de former un gouvernement d’union nationale composé de technocrates non partisans.

“Le gouvernement qui peut sauver la situation dans le pays est un gouvernement de sauvetage national et de coalition nationale. Notre initiative va sûrement aller vers celle de Jebali (le Premier ministre ndlr).”

R. Ghannouchi, leader d’Ennahda, à la chaîne tunisienne Al Moutawasat

Négociations en cours

“On est ouvert à tous afin d’arriver à composer un gouvernement de compétences nationales qui rejoint ce que demande Jebali, avec une représentation élargie”, a-t-il ajouté, insistant cependant pour que le cabinet “représente aussi les forces politiques”.

Des pourparlers sont en cours actuellement, a-t-il confié, avec une demi-douzaine de formations politiques dont les alliés laïcs d’Ennahda, le Congrès pour la république du président Moncef Marzouki, et Ettakatol, le parti du président de la constituante, Mustapha Ben Jaafar.

Hamadi Jebali, le Premier ministre membre d’Ennahda, n’avait pas réagi à cette annonce, lui qui disait encore mardi être à la recherche mardi d’appuis politiques, à son initiative de former un gouvernement de technocrates pour sortir le pays de sa profonde crise.

Le puissant syndicat tunisien, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a, lui, annoncé être favorable à la position du Premier ministre, insistant pour que le futur gouvernement ait pour priorités d’assurer la sécurité, d’établir un calendrier électoral et d’engager un vrai dialogue social.

Signe du poids dont dispose l’UGTT, la grève générale qu’elle avait organisée vendredi dernier, le jour des funérailles de l’opposant assassiné Chokri Belaïd, avait quasi-paralysé le pays.


Pas de commentaires pour cet article “Crise politique en Tunisie – Le leader d’Ennahda propose un compromis”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara