Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Alimentation industrielle – Toujours trop de gras, de sel, de sucre

Source : | 4 décembre 2012 |  Femmes | 558 views

shutterstock_71.800dd174019.original_medium.jpg

L’alimentation industrielle contient encore trop de sucres, de gras et de sel. Les efforts fournis par l’industrie agroalimentaire pour réduire ces apports excessifs sont encore bien loin des recommandations sanitaires. C’est le constat fait en France, par l’Observatoire de la qualité de l’alimentation (Oqali) à l’issue d’un colloque sur la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire.

Le premier constat effarant qui ressort du rapport de l’Oqali, publié la semaine dernière, c’est que les aliments fabriqués industriellement contiennent trop de sel. La dose quotidienne de sel recommandée ne devrait pas dépasser les 8 grammes de sel par jour, un objectif supérieur à celui fixé par l’Organisation mondiale de la santé qui recommande une consommation maximale de sel de 5 g/jour.

Cependant, la sur-consommation du sel continue rappelle l’étude. Le sel (ou chlorure de sodium), c’est bon pour le goût et la santé mais attention, trop saler sa nourriture entraîne des troubles graves comme l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

La consommation de sucre ne baisse pas

Connu depuis l’Antiquité, le sucre fut longtemps considéré comme un produit de luxe. Issu de la canne à sucre (climats chauds) et de la betterave à sucre (climats tempérés), il est désormais consommé dans le monde entier. Particulièrement calorique, en manger trop favorise l’obésité et la carie dentaire, deux affections très présentes dans les pays riches et émergents. Donc, pas d’excès!

L’étude de l’Oqali a pour sa part mesuré l’impact de la reformulation des recettes de certains produits de l’agroalimentaire, et démontre que les progrès restent très insuffisants.

Entre 2008 et 2012, seulement trente entreprises de l’industrie agroalimentaire ont adopté des chartes d’engagements promettant de revoir ses recettes pour améliorer la situation nutritionnelle des populations les plus exposées aux excès et déficits alimentaires.

Trop gras ? Facile !

Un plat cuisiné acheté dans le commerce est considéré comme trop gras quand il comporte plus de 10 % de lipides, soit 10 g pour 100 g de ce plat. La teneur en lipides qui devrait être inscrite sur l’emballage doit systématiquement attirer notre attention.


Pas de commentaires pour cet article “Alimentation industrielle – Toujours trop de gras, de sel, de sucre”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara