Pour choisir cette version par défaut, cliquer sur: Français  | عربي  - English           
Articles Lis :

Syrie – L’armée et les rebelles se rendent coups pour coups

Source : | 5 novembre 2012 |  Actualité, Monde | 698 views

786035_39223164910_05112012142022.jpg

Au moins 50 membres des forces pro-régime ont péri, lundi, dans un attentat suicide à la voiture piégée dans la province de Hama, dans le centre de la Syrie, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Il s’agit d’une “explosion d’une voiture piégée conduite par un kamikaze près d’un centre de développement rural tenu par l’armée”, a précisé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH qui s’appuie sur un large réseau de militants et de médecins.

Il a précisé que l’opération suicide avait été menée par un combattant du Front Al-Nosra, un organisation islamiste radicale qui a revendiqué la plupart des attentats en Syrie, depuis le début de la révolte en mars 2011. Cet attentat est l’un des coups les plus rudes porté à l’armée syrienne depuis le début du conflit.

La guerre de communication n’est pas en reste puisque l’agence officielle Sana n’a fait état que de deux civils tué et dix blessés.

Ce nouvel attentat porte à plus de 9.000, le nombre de soldats tués en près de 20 mois de violences dans le pays, selon l’OSDH, mais ce bilan ne comprend pas la plupart des morts parmi les “chabbihas”, les miliciens civils du régime.

L’armée bombarde le nord-ouest

Les rebelles ont également essuyé de lourdes pertes au cours de cette journée particulièrement meurtrière. Dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, au moins 20 rebelles ont péri dans un raid de l’armée de l’air, a rapporté l’OSDH. “Plusieurs bombes ont été larguées par un avion sur la localité de Harem”, a indiqué l’ONG.

De violents combats font rage dans cette province, le régime a récemment intensifié ses raids aériens, semblant décidé à mettre à profit son principal atout: ses avions qui maîtrisent seuls le ciel.

Une vingtaine de maisons ont été détruites dans la localité, affirme de son côté la Commission générale de la révolution syrienne (CGRS), selon qui plusieurs personnes sont encore sous les décombres.

Autres victimes des violences lundi, les civils, qui ont vu brûler à Alep (nord) le principal entrepôt du Croissant-Rouge et partir en fumée des stocks entiers de couvertures pour l’hiver, de nourriture et de produits pour nourrissons.

“Réorganiser l’opposition”

Alors que les violences ne faiblissent pas sur le terrain, la communauté internationale reste impuissante, paralysée par ses divisions.

Ainsi, aucun terrain d’entente n’a été trouvé lors d’une rencontre au Caire entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, allié de Damas, l’émissaire international Lakhdar Brahimi et le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Al-Arabi.

“Il n’y a eu accord sur rien.”

Nabil Al-Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe.

M. Lavrov a ainsi accusé les pays soutenant les rebelles, dont des États arabes du Golfe et des puissances occidentales, de les encourager à la violence, plutôt que de les pousser à la négociation.

Il a également affirmé que son pays approvisionnait la Syrie en équipements de défense aérienne pour la soutenir “face à des menaces extérieures”, sans préciser lesquelles.

Si les insurgés ont encore enregistré des succès dimanche, en s’emparant d’un des premiers champs pétroliers du pays et en abattant l’un des redoutables chasseurs-bombardiers du régime, l’opposition tente toujours d’asseoir sa crédibilité.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l’opposition, a jugé dans un communiqué que les critiques sur son manque de représentativité étaient “en partie justifiées”, alors que des voix réclament la création d’un gouvernement en exil.

Pour les Comités locaux de coordination (LCC), qui animent la rébellion sur le terrain, “il n’est plus acceptable, sous aucun prétexte, de continuer sur la voie de la révolution sans une direction politique unifiée et efficace.”

L’ex-Premier ministre, Riad Hijab, qui a fait défection cet été, s’est de son côté entretenu avec le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu de la “réorganisation de l’opposition”, selon une source diplomatique turque.


Pas de commentaires pour cet article “Syrie – L’armée et les rebelles se rendent coups pour coups”

Laissez un commentaire









Les opinions exprimées dans les commentaires reflètent l'opinion de leurs propriétaires et non pas l'opinion de MarocPress.com

 Recommander ce contenu sur Google  

Maroc Press TV

Annonce

Articles Populaires

Insolites


Plus ...

Journaux



achnooAufait MarocAujourd'hui Le MarocJeune AfriqueL'EconomisteL'opinionLa MarocaineLa Nouvelle TribuneLa Vie EcoLe MatinLe soir echosLiberationMaroc-HebdoMarocPress.comMenara